Actualité

31 juillet 2012

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,
enam

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de Madagascar. Actuellement l’ENA M est sous la tutelle du Ministère de la Fonction Publique et des Lois Sociales et du Ministère des Finances. Misant sur la qualité et l’excellence, les sortants de l’ENAM sont les futurs cadres supérieurs et hauts responsables de l’administration publique, se répartissant les postes d’inspecteurs de l’Etat, administrateurs civils, agents consulaires et autres postes convoités. Le recrutement se fait uniquement sur concours. Cependant cette école a souffert des vieilles pratiques véreuses des différents régimes qui se sont succédé. Pour y entrer, le savoir ne suffisait pas, il fallait connaître des personnes hauts-placées pour assurer son admission. Ainsi des candidats médiocres ont pu intégrer l’école en toute impunité.

Soucieux de redorer le blason de l’école, les responsables ont fait appel au BIANCO (Bureau indépendant anti corruption) pour contrôler les résultats des concours et certifier la validité des admissions. Ainsi 192 étudiants ont été admis à l’Enam pour la prochaine année scolaire. Pourtant, le ministre de la fonction publique du régime de la Transition est monté au créneau pour avertir les responsables de l’école qu’il faut rajouter 56 autres candidats qui auraient obtenus la même note que les admis reconnus par le Bianco. Le bureau anti-corruption a tout de suite désavoué le ministre en rejetant sa demande. Ceci n’a pas du tout découragé ce dernier qui continue de forcer l’admission de « ses » 56 candidats inscrits sur une liste additive. Les étudiants de l’ENAM, indignés, se sont mobilisés contre le ministre. Pourtant, jusqu’à maintenant personne n’est en mesure de mettre un terme aux injonctions lancées par le ministre de la fonction publique.

Ce dernier menace même de sanctionner les étudiants qui s’opposent à l’admission de ses candidats. De plus, selon toujours le ministre, des postes budgétaires ont  déjà été prévus pour embaucher les étudiants inscrits sur la liste additive dans plusieurs ministères. Promettre des futurs emplois à des candidats et s’assurer de leur admission à l’ENAM, on croirait être revenu vingt ans en arrière…






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
famadihana

Le famadihana, un moment de réjouissances pour les vivants en mémoires des défunts

Le retournement des morts ou famadihana est un rite bien ancré dans la tradition malgache. Ce rituel permet à la dépouille du parent de passer au statut d’ancêtre, razana. Selon un enseignant chercheur de l’Université ...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *