Actualité

31 juillet 2012

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,
enam

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de Madagascar. Actuellement l’ENA M est sous la tutelle du Ministère de la Fonction Publique et des Lois Sociales et du Ministère des Finances. Misant sur la qualité et l’excellence, les sortants de l’ENAM sont les futurs cadres supérieurs et hauts responsables de l’administration publique, se répartissant les postes d’inspecteurs de l’Etat, administrateurs civils, agents consulaires et autres postes convoités. Le recrutement se fait uniquement sur concours. Cependant cette école a souffert des vieilles pratiques véreuses des différents régimes qui se sont succédé. Pour y entrer, le savoir ne suffisait pas, il fallait connaître des personnes hauts-placées pour assurer son admission. Ainsi des candidats médiocres ont pu intégrer l’école en toute impunité.

Soucieux de redorer le blason de l’école, les responsables ont fait appel au BIANCO (Bureau indépendant anti corruption) pour contrôler les résultats des concours et certifier la validité des admissions. Ainsi 192 étudiants ont été admis à l’Enam pour la prochaine année scolaire. Pourtant, le ministre de la fonction publique du régime de la Transition est monté au créneau pour avertir les responsables de l’école qu’il faut rajouter 56 autres candidats qui auraient obtenus la même note que les admis reconnus par le Bianco. Le bureau anti-corruption a tout de suite désavoué le ministre en rejetant sa demande. Ceci n’a pas du tout découragé ce dernier qui continue de forcer l’admission de « ses » 56 candidats inscrits sur une liste additive. Les étudiants de l’ENAM, indignés, se sont mobilisés contre le ministre. Pourtant, jusqu’à maintenant personne n’est en mesure de mettre un terme aux injonctions lancées par le ministre de la fonction publique.

Ce dernier menace même de sanctionner les étudiants qui s’opposent à l’admission de ses candidats. De plus, selon toujours le ministre, des postes budgétaires ont  déjà été prévus pour embaucher les étudiants inscrits sur la liste additive dans plusieurs ministères. Promettre des futurs emplois à des candidats et s’assurer de leur admission à l’ENAM, on croirait être revenu vingt ans en arrière…






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *