Actualité

4 juin 2012

Le festival Donia termine sur une très bonne note

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
donia

Donia signifie la belle vie. Créé en 1994, le festival Donia à Nosy Be avait pour objectif d’organiser un évènement culturel et musical dans le but d’aider l’hôpital local. Au tout début, le festival c’était juste une scène en rondin de bois couvert d’une bâche,  une petite sono et quatre concerts. Dix neuf ans plus tard, le festival Donia est plus que jamais une réussite. C’est devenu l’un des plus grands rendez vous culturels de l’Océan Indien. Tous les tickets d’entrée ont été vendus. Tous les spectacles se sont déroulés à guichets fermés.

Du carnaval aux concerts nocturnes, le public était au rendez vous. Le grand carnaval, très coloré, a été marqué par la participation des mahorais et italiens, venus défiler avec les associations des jeunes des quartiers, les représentants des îles sœurs et des français. Le festival s’est appuyé sur les rythmes endiablés du « salegy ». Les artistes se sont relayés tout au long du festival pour faire danser le public. Lola, Lego, Tsiliva, Tence Mena ont chanté aux côtés de groupes étrangers tels que Bo Houss (groupe mahorais lauréat du prix musique de l’océan indien 2011), M’Godro et Bob Dahilou.

Du salegy au reggae en passant par le Rap et la chorégraphie contemporaine, le festival s’est inscrit dans la richesse et la diversité. Les organisateurs ont noté la présence de plus de 60 000 spectateurs tout au long du festival. Le comité d’organisation Cofestin se félicite de la réussite du festival et se prépare déjà à l’organisation de la prochaine édition. Pour marquer les 20 ans du Donia, les organisateurs préparent un évènement grandiose. Les opérateurs économiques ont déjà apporté leurs soutiens financiers et logistiques.

L’office du Tourisme de Nosy Be  est également prêt à contribuer. En effet, ce festival a permis à l’île au parfum de montrer ses plus beaux atouts. De plus en plus de touristes s’intéressent aux côtés historiques et culturels de l’île aux parfums.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *