Actualité

2 juin 2012

Le chef du Service Anti Gang attaqué à son domicile

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
SAG

Lorsque le chat n’est pas là, les souris dansent. A Madagascar, on peut dire que lorsque les forces de l’ordre ne font plus peur, les bandits se permettent de faire tout ce qu’ils veulent. A Androhibe, des bandits ont pris d’assaut la résidence du chef du service central antigang (SAG).

Les malfrats n’ont peur de rien. Equipés d’armes blanches, six individus se sont introduits dans la résidence d’un commissaire de police, commandant d’unité et expert dans la lutte contre le grand banditisme. A deux heures du matin, les individus ont pris par surprise les agents de sécurité chargés de surveiller la résidence. Les agents ont été ligotés et la porte de la propriété du chef du service antigang a été arrachée. Pendant que les uns faisaient le guet, les autres munis de barres à mine et de pinces ont fait sauter les pommelles de la porte d’entrée de la maison.

Une fois introduits à l’intérieur de la résidence, les bandits ont mis la main sur un fusil à pompe et l’arme automatique chargée du chef du SAG. Ils ont également trouvé une trentaine de munitions. Armés, ils sont entrés dans la chambre du haut gradé de la police au premier étage, où ce dernier dormait avec son épouse. Les bandits les ont alors ligoté et on dérobé tous les objets de valeur qu’ils ont pu trouver dont des bijoux en or.

La bande s’est ensuite évanouie dans la nature. Lorsque le commissariat de police d’Analamahitsy a été alerté, l’équipe d’intervention du SAG et celle du groupe d’intervention rapide (GIR) ont été dépêchés sur les lieux. Ils ont relevé tout ce qui pouvait servir d’indices, mais ils ont perdu la trace des bandits au niveau des marécages. Il n’y a eu aucune victime pendant le braquage, par contre, encore sous le choc, certaines personnes ont été évacuées à l’hôpital d’Ampefiloa. Cette attaque à main armée prouve que plus personne n’est à l’abri des malfrats, que l’on soit militaire, policier ou politicien.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *