Actualité

13 février 2012

L’avenir du lait de vache est en péril

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Manjakandriana, Antsirabe Ambalavao et Tsiroanomandidy forment ce que l’on nomme « le triangle laitier ». Ce sont les principaux  centres de production de lait à Madagascar. Les malgaches, grands consommateurs de produits laitiers, produisent approximativement 50 millions de litres par an, ce qui est loin de suffire à toute la population.

Les malgaches, tout comme leurs voisins africains sont des grands consommateurs de lait. On évalue à 100 millions de litres les besoins annuels de la population malgache.

60% de la production laitière provient des hautes terres de l’île. La demande en produits laitiers étant constamment en hausse, certains  fournisseurs, pour faire plus de bénéfices, appliquent leurs propres règles. Ils coupent le lait de vache avec de l’eau. Nul doute que cette pratique nuit à la santé des consommateurs.

De plus en plus de personnes, surtout ceux qui ont les moyens financiers se ruent vers  le lait en poudre, afin d’éviter la consommation de substances nocives. Pourtant,  le lait en poudre, présent dans tous les marchés de la ville est  considéré comme moins diététique que le lait de vache frais.

Dans les zones enclavées de la capitale, quelques fermiers, avec un rendement de productivité assez faible,  fournissent encore du lait de vache pur à 100%.  Malheureusement,  ces derniers ne peuvent produire plus de 3 litres par vache puisqu’ils n’ont ni les moyens techniques et ni les d’infrastructures suffisantes. Une vache ne peut disposer que de 0,2 ha de surface fourragère. Depuis la crise de 2009, plusieurs industries et usines ont définitivement fermés leurs portes, notamment, la plus grande industrie laitière de Madagascar.

Comme le malheur des uns fait quelquefois le fromage des autres, ceci a permis à des petits producteurs de mettre sur pied leurs propres entreprises. Certains ont même  pu transformer le lait en produits dérivés tels que le yaourt, le fromage, la crème et même les boissons lactées.  D’autres, afin de pouvoir produire plus et dominer le marché, se sont regroupés en  associations.






 
 

 

La hausse de prix affolante !

Après le riz, le carburant,  les produits de première nécessité, les légumes font maintenant parler d’eux. En effet, tous les prix des fruits et légumes n’ont cessé de croître ces derniers temps. La population est ...
by Madahoax
1

 



2 Comments


  1. […] travailler ensemble et mieux progresser. Avant de partir, le vice premier ministre chargé de l’économie et de l’industrie a tenu à venu en aide à quelques familles défavorisées de la région […]


  2. […] Castel  s’est  intégré depuis quelques mois au sein de la brasserie Star en détenant la majorité des actions pour assurer le management de cette […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *