Actualité

12 décembre 2011

L’association Fitia pour redonner le sourire aux plus démunis

More articles by »
Written by: HR

Les enfants ne vont plus à l’école, les parents ont de plus en plus de mal à s’acquitter des droits de scolarité et les écoles ont également des difficultés pour subvenir aux besoins des enfants. En effet, plusieurs écoles primaires publiques (EPP) de la capitale ont reçu des aides financières pour le fonctionnement  de leur cantine scolaire. Pour diverses raisons socio économiques, ces aides ont été suspendues jusqu’à la fin de l’année.

Plusieurs écoliers ont abandonné l’école à cause de la suppression des cantines scolaires. En effet, c’était l’unique motivation pour certains écoliers : venir à l’école leur permettait de manger un repas équilibré. Pour les plus démunis, c’était même leur unique repas de la journée. Le système éducatif en a pris un coup. D’après André Rahajarison, Directeur d’un établissement à Ambohimanambola, beaucoup d’élèves ont abandonnés leurs études car ils sont fatigués et  la majorité d’entre eux comptait sur la cantine pour subvenir à leur faim.

En outre, une baisse du taux de la réussite au CEPE 2010 – 2011 a été constatée (60%) sans parler des autres élèves dont les parents ont tout de suite annulé leurs inscriptions quand ceux-ci ont été informés de l’arrêt des cantines scolaires. Le moral est au plus bas, surtout à l’approche de la fin de l’année.

Dans le cadre de la célébration des fêtes de noël, l’association Fitia dirigée par Mialy Rajoelina, a voulu mettre un peu de joie dans le cœur de ces enfants issus des familles défavorisées de la capitale en leur donnant des cadeaux de noël.

Après avoir effectué des œuvres de bienfaisance au sein du centre « les Orchidées blanches », à l’EPP d’Antsampandrano et d’Ambatobe, l’association a poursuivi ses actions à l’EPP d’Ambohimanambola et d’Ambohibato. Le père noël de l’association « Fitia » a distribué aux enfants 580 paires de chaussures de sport, des sacs à dos sans oublier des nombreuses friandises.

Selon toujours le Directeur de l’EPP d’Ambohimanambola, ces chaussures de sport seront d’une utilité considérable auprès de ses élèves car ceux-ci effectuent des marches à pieds d’une heure en moyenne chaque jour.

La mission « Noël pour tous » de cette association continuera jusqu’à la fin de l’année.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *