Actualité

14 juin 2012

Laissez les malgaches faire la fête avant de songer à régler la crise

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,
fete independance

Ce qui est sûr à Madagascar, c’est que les politiciens ne surprennent plus grand monde. Après l’injonction de la communauté internationale pour organiser au plus vite une rencontre entre Ravalomanana et Rajoelina, chaque entité est allée de sa petite déclaration pour remettre en cause cette entrevue. Pierrot Rajaonarivelo, a déclaré que « le gouvernement d’union nationale n’est pas contre la tenue d’une telle rencontre dans un pays tiers mais après le 26 juin. Il est important que les malgaches puissent célébrer la fête de l’indépendance en toute quiétude ». Ainsi, il ne faut surtout pas ennuyer le peuple avec ces problèmes politiques.

Il faut laisser le peuple faire la fête, ensuite on regarde les problèmes politiques et enfin on verra pour tout le reste. Comment les malgaches peuvent-ils célébrer la fête de l’indépendance lorsqu’ils risquent de perdre  leur emploi au fur et à mesure que la crise s’embourbe, avec quel argent ?  La position du gouvernement donnée par Pierrot Rajaonarivelo est d’ailleurs critiquée par la mouvance Ravalomanana et par d’autres membres du gouvernement : quand est ce que cette position a été prise ? Cela n’a jamais été évoqué en conseil des ministres. De plus avec les ministres de la mouvance Ravalomanana qui ont boycotté tous les conseils des ministres, cette position est tout de suite jugée unilatérale.

Le premier ministre est désemparé. Il est incapable de faire avancer les affaires courantes et mettre en œuvre la feuille de route dans son intégralité. Omer Beriziky a d’ailleurs rappelé à l’ordre les ministres de la mouvance du président déchu afin que ceux-ci reprennent leur participation au sein du gouvernement où au moins qu’ils précisent clairement leur position collective ou individuelle. Pierrot Botozaza, porte parole des ministres issus de la mouvance Ravalomanana a indiqué que leur participation au gouvernement d’union nationale est conditionnée par la mise en œuvre de tous les articles de la feuille de route. Cela va faire neuf semaines que ces ministres ont boudé les conseils du gouvernement. Y a-t-il un pilote dans l’avion ou on attend que la SADC sanctionne ? Ce qui est sûr, c’est qu’à force d’infantiliser le peuple en le faisant chanter et danser tout l’été, qui osera prendre ses responsabilités quand tout le monde se retrouvera fort dépourvu ?






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *