Tourisme

7 mai 2012

L'aéroport international d'Ivato doit être modernisé

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,

Madagascar est un pays qui dépend essentiellement du tourisme et de l’exportation. Malgré cela, il semblerait que certaines de ses infrastructures, notamment l’aéroport d’Ivato soient tombées en désuétude.

 Le ministère du tourisme a sévèrement critiqué l’état actuel  de l’aéroport international d’Ivato, tant sur le plan de la qualité de service qu’au niveau de l’esthétique.  Rien n’a été épargné. Selon le ministre, le Hall d’arrivée n’est  pas assez accueillant. Il est sombre, terne et triste. Le voyageur ne ressent aucune sensation de bienvenue, et ne voit aucun cachet « Madagascar ». Arrivé sur les lieux, on peut constater une longue file d’attente, toujours permanente, sans aucune prise en compte de la durée du voyage effectué par le voyageur.

 D’après Jean Marx Rakotomamonjy, l’actuel ministre du tourisme,  l’aéroport offre la première image de Madagascar, c’est ce que les étrangers voient en premier dès qu’ils mettent un pied sur notre sol. De ce fait, d’énormes efforts doivent être entrepris pour qu’Ivato ressemble à peu près aux autres aéroports internationaux. L’avant-projet pour la transformation de cette infrastructure a déjà été achevé il y a de cela 4 ans. Les études ont été principalement financées par les Japonais. Il a été prévu que l’aérogare internationale soit déplacée du côté de la Bani (base aéronavale), à la place du hangar qui devait abriter Air force two, en tenant compte de l’aspect sécurité, sûreté et des infrastructures d’accueil. L’aboutissement de ce projet aurait permis d’embellir l’image de l’aéroport d’Ivato.

Malheureusement, depuis la mise en place du gouvernement de Transition, le projet  a été suspendu juste après le départ des bailleurs de fonds. Un des responsables de l’Aéroport de Madagascar (ADEMA) a affirmé qu’actuellement ils ne peuvent faire que des petits travaux d’entretien faute de budget. Ces problèmes ont été soulevés à l’occasion de la rencontre entre l’équipe du ministère de tutelle à Tsimbazaza et les entités concernées : l’Aéroport de Madagascar (ADEMA), Air Madagascar, le ministère des transports et le ministère des Finances et du budget. L’objectif de la réunion était de déterminer les besoins d’entretien à court et à long terme de l’aéroport ainsi que les investissements à faire.

 

 






 
 

 

Le climat des affaires n’est pas propice aux investissements

La création du guichet unique pour la création d’entreprise a facilité la vie des entrepreneurs et investisseurs. Ainsi, si l’on dispose de tous les papiers requis, créer son entreprise ne prend pas plus de deux jours. ...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *