Actualité

10 juillet 2012

La viande de lémurien se vend à 1000 Ariary le kilo

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,

Madagascar est le pays des extrêmes. Les véhicules de luxe aux vitres teintées circulent dans les quartiers où des enfants vêtus de haillons mendient pour s’acheter un beignet ce qui sera pour certains l’unique repas de la journée. Les opérateurs touristiques se démènent pour promouvoir la destination de la Grande Ile, vantant ses innombrables sites touristiques et sa faune et flore endémique. Pourtant, dans certaines régions on détruit la nature et on chasse les lémuriens pour se nourrir. Comment envisager l’avenir de Madagascar ? Est ce que l’on assistera à un développement économique qui profitera à l’ensemble de la population ou bien devra-t-on se préparer à une longue descente aux enfers ?

L’enfer, c’est déjà le cas pour les lémuriens. Dans le district de Moramanga, les habitants d’une commune consomment jusqu’à une tonne de viande de lémuriens chaque année. Une tonne équivaut à une centaine de lémuriens toute espèce confondue. Si cette tendance se généralise à l’ensemble des communes du district, on peut estimer à plus d’un millier de makis qui sont menacés par la chasse et le braconnage. Un Indri-Indri de 10 kilos est vendu à 10 000 Ariary et suffit à rassasier 7 personnes alors qu’un poulet est vendu à 6000 Ariary le kilo. Même si les gens préfèrent d’autres viandes, c’est le prix de la viande de lémurien qui les pousse à la consommation.

Chassés à l’aide d’un fusil de chasse et de pièges à lémuriens, les braconniers n’ont aucun état d’âme. Une femelle qui allaite ses progénitures est abattue sans remords et la viande des bébés lémuriens est offerte gratuitement au client. Les principaux consommateurs sont les exploitants d’or ou chercheurs de pierres précieuses qui parcourent la forêt dans l’espoir de trouver le filon qui leur rapportera monts et merveilles. Bien qu’au courant du massacre des lémuriens, les autorités laissent faire. Fautes de moyens et lassées, les forces de l’ordre ont d’autres dossiers plus urgents à traiter. Pourtant 15% des lémuriens de Madagascar sont sur le point de disparaître, et si aucune disposition n’est prise, les makis sont condamnés à subir le même sort que le Dodo mauricien.






 
 

 

Shaq s’engage pour sauver les lémuriens

La forêt primaire de Madagascar est sur le point de disparaître. Face à la pauvreté et à la déforestation, la biodiversité du pays est sérieusement menacé. Les causes peuvent être diverses : déforestation, exploitat...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *