Actualité

6 avril 2012

La SIRAMA relance ses activités.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
sirama

Vivant dans l’ombre depuis plus de cinq ans, les sociétés SIRAMA de Nosy be et Brickaville projettent un plan de relance de leurs activités. Il s’agit de vendre une partie de son terrain afin de pouvoir investir dans une distillerie ou une rhumerie aux normes.

Approuvée en conseil des ministres, la vente de terrain appartenant à la société SIRAMA devra dégager un financement de l’ordre de 100 milliards d’Ariary, calculé sur une base de 15 000 à 50 000 Ariary le m². Une somme qui suffira amplement à construire soit une distillerie, soit une rhumerie dont la gestion sera confiée à des opérateurs nationaux.

Historiquement, ces usines de fabrication de sucre faisaient partie des sociétés en pleine expansion durant les années 70 et 80. Suite à de mauvaises gestions internes, elles ont perdu de leur notoriété vers le milieu des années 90, ce qui a conduit à leur fermeture pendant le régime de Marc Ravalomanana. Pour y remédier, le régime de la Transition a promis de rétablir la situation. Pour ce faire, on a commencé à payer le rappel de plusieurs mois de salaire et indemnités impayées des employés mis en chômage technique. Ensuite, le gouvernement a lancé des appels d’offres internationaux pour trouver un partenaire ou un  repreneur. Mais il semblerait que nul ne s’y intéressait. Il fut un temps où un opérateur chinois a répondu  à l’appel mais apparemment il s’est retiré.

Ces réticences sont indubitablement dues à la vieillesse des machines, à leur dégradation avancée à cause de la rouille et dont les coûts de redressement font fuir les potentiels investisseurs, sans parler des dettes  occasionnées par la SIRAMA durant ses dernières heures. Quant à la plantation de canne à sucre, il faudrait repartir de zéro pour retrouver le champ de canne à sucre qui dominait autrefois l’entrée de la ville de Brickaville.

Si l’on revient au sujet du plan de relance, il n’est pas à l’abri des difficultés : par exemple  l’occupation par des tiers des terrains de 694 ha appartenant à la société, qui seront difficilement délogés. La société doit faire face à de grands investissements et des mouvements sociaux : de grands défis en perspectives…

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *