Actualité

12 décembre 2011

La Police enfreint la loi et tente de se faire justice toute seule

More articles by »
Written by: HR

Lorsque la police ne respecte plus la loi, à quoi faut-il s’attendre quant à l’avenir de Madagascar ? L’incident s’est déroulé à Tuléar. Des éléments de la Police se sont rendus à la prison centrale pour exiger la libération d’un de leur collègue. La tension est montée lorsque les responsables pénitentiaires ont refusé de céder aux demandes des policiers. Des coups de feu ont été tirés entre les gardes et ces derniers. Suite à ce refus, les forces de l’ordre sont parties enlever de force un magistrat pour que celui-ci donne l’ordre aux gardes pénitenciers de libérer leur ami. Menotté, frappé et torturé devant des centaines de témoins, le magistrat a succombé à ses blessures dans la soirée même.

L’élément de la police emprisonné a été condamné  à 5 ans fermes. Ce dernier avait déclaré avoir perdu son arme à feu en 2009. Pourtant cette arme a été retrouvée chez un brigand et après investigations, il s’avère que l’arme a été vendue par le policier et non pas perdue, ce qui a entraîné la condamnation de ce dernier. Ayant fait appel plusieurs fois, son dossier est resté clos. C’est ainsi que ces frères d’armes ont décidé de prendre les choses en main et d’exiger sa libération immédiate, entraînant la mort d’un magistrat. Plus de 50 policiers ont participé à l’opération.

Dépêchés sur place pour calmer les esprits et éviter la poursuite des violences, le ministre de la justice, le ministre de la sécurité intérieure et leurs équipes respectives se sont réunis en urgence. Le directeur général de la sécurité publique et le commissaire central de Toliara seront limogés. Les policiers qui ont participés au lynchage du magistrat Michel Rahavana seront également arrêtés. Après enquête, une cinquantaine de policiers ayant participés à l’assaut du pénitencier de Tuléra, ont été identifiés. Ils seront livrés à la justice une fois appréhendés.

Le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) et le Syndicat des grands corps ont donné 72h à l’état pour l’arrestation des meurtriers. En attendant, les tribunaux fermeront leurs bureaux dans toute l’île. Le ministre de la justice de rappeler que nul n’est au dessus de la loi, celle-ci s’applique à tous les citoyens sans exception, même si ce sont des policiers.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *