Actualité

11 avril 2012

La poisse pour le groupe Black Nadia

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
black

La foule a attendu des heures et des heures pour voir Black Nadia sur scène au Don Bosco Ivato où elle devait faire une prestation avec le groupe Wawa le lundi de Pâques. Mais au grand regret des organisateurs qui ont tenté de s’excuser du retard, la chanteuse n’est finalement pas venue.

La cause ? Une affaire de drogue. Le groupe a été retenu par la gendarmerie d’Antsirabe lors de leur passage dans la ville. Plus exactement, les agents ont découvert dans les bagages du groupe cinq tiges de cannabis.

Une situation qui risquerait de nuire à la réputation de la chanteuse qui est à son summum actuellement. Pour se justifier, elle a fait honneur de sa présence à la conférence de presse organisée par son manager. Sabotage, est le mot qu’elle a soutenu dans ses propos. Au bord des larmes, elle affirme que « nous ne sommes aucunement coupables des faits qu’on nous reproche. Nous avons été victimes de sabotage. Ce coup a été perpétré pour nous porter préjudice. Cependant, par qui ? On ne sait pas encore. Mais un témoin affirme avoir vu la personne qui a mis les tiges de cannabis dans nos bagages. Vous tous qui êtes ici, vous savez parfaitement toutes les épreuves par lesquelles on a traversé. On ne va tout de même pas tout gâcher pour une question de drogue ! ».

Courageuse, elle tenait tête aux journalistes qui lui posaient les questions. De temps à autre, elle esquissait un sourire du bout des lèvres pour dissimuler son stress. Elle poursuit son explication en réitérant  de phrase en phrase l’idée de sabotage. « C’est un coup monté, sinon comment les gendarmes auraient pu savoir à quel endroit exactement fouiller si ce n’est qu’ils ont été informés par la même personne qui avait mis les cannabis à l’intérieur de leur bagage », clame-t-elle.

Mais la dernière question laisse l’artiste perplexe, « êtes-vous sûr que ces tiges n’appartiennent pas à vos musiciens ? ». En tout cas, laissons les enquêteurs faire leur travail et on verra la suite de l’histoire.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *