Actualité

8 mars 2012

La hausse de prix affolante !

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
légumes

Après le riz, le carburant,  les produits de première nécessité, les légumes font maintenant parler d’eux. En effet, tous les prix des fruits et légumes n’ont cessé de croître ces derniers temps. La population est à bout de souffle. La cherté de la vie a eu raison de plus d’un. Pour survivre, chacun se débat comme il peut.

Dernièrement, on a observé une flambée des prix des légumes, une des bases de l’alimentation du malgache de classe moyenne. Prenons comme illustration la tomate. La tomate est un élément indispensable à la préparation des mets chez les habitants de la capitale. Il n’y a pas si longtemps de cela, ce fruit se vendait à 500 ariary le kilo. Actuellement, il s’achète entre 2 000 à 2 500 ariary le kilo. Pour ceux qui l’achètent au tas, 500 ariary dorénavant n’équivalent qu’à trois pièces de tomates. « Vu la situation, le kilo risque de tripler d’ici peu » déclare Véro, une marchande de fruits et légumes.

Selon les malheureux détaillants, trois  principales raisons expliquent cette flambée des prix. D’une part, c’est la saison des pluies pendant laquelle il est très difficile de récolter des tomates en parfaite condition. D’autre part, la récente hausse de prix du carburant augmente les frais de transport des produits acheminés vers la capitale. Finalement, les grossistes ont révisé leurs tarifications à la hausse. Sachant que les routes en  piteux états, les producteurs augmentent leurs prix de revient. Les grossistes n’ont pas le choix, ils ne font que suivre le rythme pour subvenir aux besoins de leurs familles. En effet, « Nous sommes dans l’obligation de répercuter ces différentes charges sur le prix des marchandises.  Ce ne sont pas uniquement les tomates qui ont connu cette hausse de prix. Le prix du haricot vert a également  vu un accroissement fulgurant. »

Les consommateurs se retrouvent dépourvus. Déjà que les produits maraîchers sont  hors de prix, leur qualité laisse encore à désirer. Les marchands s’ingénient à gruger l’acheteur lors du  pesage. Leur « trucage » pouvant atteindre jusqu’à 25% du poids réel.  Le consommateur ne s’en rend compte qu’une fois chez lui.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




One Comment


  1. […] voir un film. Après le film nous dînâmes dans le restaurant de l’hôtel où je logeais. Un excellent dîner, au demeurant, puisque aux frais de la société. Le dîner terminé, mon guide tint absolument à […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *