Actualité

18 novembre 2011

Politique : La formation du gouvernement encore repoussée

More articles by »
Written by: HR
Étiquettes : ,

Le peuple Malagasy doit encore en effet attendre pour voir le destin politique de leur pays se décider. La date prévue par la feuille de route pour la formation du gouvernement de Transition conduit par le premier ministre de consensus BERIZIKY Jean Omer est dépassée sans résultat.

Maputo, Addis Abeba, mêmes combats ?

En outre, les entités politiques de l’opposition passent au boycott du  processus. Le premier ministre de consensus qui a pour mission d’unir les différents acteurs politiques Malagasy est confronté à peu près au même problème que celui du premier ministre des accords de Maputo et Addis-Abeba d’il y a deux ans. La recherche de consensus concernant la répartition des portefeuilles ministériels est actuellement au cœur du problème.

Pierres d’achoppement : les ministères de souveraineté 

Ce sont surtout les ministères de souveraineté qui sont à l’origine du blocage. Durant la journée du 17 Novembre 2011, le président de la Transition Andry RAJOELINA  et le premier ministre se sont longuement entretenu sur le sujet. En fin d’après-midi vers 17 heures, après l’entretien BERIZIKY Omer s’est rendu au Villa la Franchise pour rencontrer les mouvances opposantes. A l’issu d’une longue discussion d’environ deux heures, ces dernières ont effectué des déclarations par l’intermédiaire notamment de Mamy RAKOTOARIVELO de la mouvance Ravalomanana et de Monja ROINDEFO du Monima.

Et maintenant ?

Selon eux, le processus de  formation du gouvernement n’est pas conforme  à l’esprit de la feuille de route. Ils pourraient ainsi se retirer du processus, et des rumeurs ont circulés à propos de la démission du premier ministre. Mais la déclaration officielle est que BERIZIKY Omer reste en place, seulement la sortie de son gouvernement est reportée à une date ultérieure. Il est d’ailleurs disposé à mettre tout en œuvre pour former son gouvernement. On attend actuellement la suite du feuilleton et des négociations pour espérer une évolution rapide des situations économiques et sociales dans le pays.






 
 

 

Militaires, politiques et malfaiteurs, la déroute de Madagascar

Les relations ambigües entre les militaires, politiciens et dahalos constituent le plus grand danger pour le maintient de la paix et de la sécurité à Madagascar. Les évènements de 2009 ont fait éclater au grand jour les ...
by Madahoax
0

 
 
rajoelina ravalomanana

Rajoelina et Ravalomanana ne sont pas les seuls à décider

Pendant qu’Andry Rajoelina s’installe dans ses quartiers à Rio de Janeiro, à l’hôtel Arena en face de Copacabana, les entités politiques et civiles se bousculent à Madagascar pour organiser des rencontres entre les d...
by Madahoax
0

 

 
Madagascar La Banque Mondiale évalue

La Banque Mondiale dresse un bilan alarmant sur Madagascar

La banque mondiale a sorti un rapport intitulé « Madagascar – après trois ans de crise : évaluation de la vulnérabilité et des politiques sociales et perspectives d’avenir ». Si l’institution internationale a bl...
by Madahoax
0

 
 

Edito : L’argent nous tuera tous

Nous avons toujours eu un rapport complexe avec l’argent. Si on dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur, il n’empêche que tout le monde court après. Il semblerait que l’on ne cherche pas le ...
by Madahoax
2

 

 

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *