Actualité

6 juin 2012

La FMI vient évaluer la gestion de Rajoelina

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,

Malgré les obstacles, la mise en œuvre de la feuille de route évolue dans le bon sens. Les bailleurs de fonds en font leur élément de base pour évaluer les progrès réalisés. Si la reconnaissance internationale est conditionnée par la mise en œuvre des élections crédibles et le plus vite possible, la communauté internationale se prépare déjà à la reprise des financements. Plusieurs experts ont été dépêchés à Madagascar pour faire un état des lieux de la situation. C’est maintenant au tour du FMI. Une délégation est attendue pour évaluer l’économie malgache.

Mis en stand-by depuis 2009, le bureau du FMI va bientôt rouvrir ses portes. Andry Rajoelina a déclaré aux Nations Unies que le pays n’a jamais été aussi bien géré que depuis son arrivée au pouvoir. L’équipe du Fmi sera sur place pour vérifier ses dires. Que diront les experts de l’institution financière au regard des chiffres avancés par le Trésor public? Rien que sur le premier trimestre 2012, le Trésor public malgache affiche un déficit de 170 milliards d’Ariary. L’Etat n’a plus d’argent et vit largement au dessus de ses moyens.

Certaines mesures prises par la Transition n’ont pas été appréciés du FMI qui se positionnait en tant qu’observateur. Est-ce que sa position va changer maintenant qu’il se présente en tant qu’évaluateur ?  Les mesures populaires du Tsena Mora et les subventions accordées aux compagnies pétrolières ont eu des répercussions sur les caisses de l’Etat. Pour pouvoir maintenir le prix du carburant au niveau actuel, des subventions à hauteur de 76 milliards d’Ariary ont été octroyées aux pétroliers. Les importateurs de riz pour l’opération Tsena Mora ont été dispensés de taxes de douanes. Les activités des entreprises sont en bernes et le secteur informel est plus que jamais omniprésent. La relance économique risque de couter très cher au contribuable.

On sait que lors de la crise de 2002, le Fmi avait imposé une dévaluation de la monnaie pour relancer  l’économie malgache. Seront nous prêt à accepter un euro à 6000 Ariary lorsque le pays gagnera sa reconnaissance internationale ?






 
 

 

On a le droit de rêver

Madagascar a les moyens pour se sortir de la pauvreté et de faire partie de ces pays émergents avec un taux de croissance à deux chiffres. Rien qu’en se focalisant sur les projets miniers qui ont terminé leurs premiers es...
by Madahoax
0

 
 

la Transition ne peut pas résoudre des problèmes qui datent de cinquante ans

Les revendications du groupement des entreprises de Madagascar (GEM)  sont restées sans suite. Le secteur privé a interpelé le gouvernement pour que celui-ci s’intéresse aux problèmes économiques rencontrés par les op...
by Madahoax
0

 

 

Les caisses de l’Etat sont elles vides ?

Les politiciens prennent leur temps pour trouver une solution à la crise. Dès qu’il est question de divulguer les dates des élections, on entend les opposants exiger le retour de Ravalomanana, suivi d’une déclaration un...
by Madahoax
0

 
 

Port d’Ehoala : 440 hectares de terrain sont à la disposition des investisseurs.

Une aubaine pour les investisseurs. Le port d’Ehoala à Tolagnaro dispose d’une superficie de 440 hectares de terrain situé dans son enceinte pour y développer une zone industrielle et commerciale. Ainsi, des appels d’o...
by Madahoax
0

 

 

Le groupement des entreprises de Madagascar grogne

Les membres du groupement des entreprises de Madagascar (GEM) se plaignent d’être harcelés par toute une série de procédures complexes et de contrôles fiscaux dans l’exercice de leurs professions actuellement. Les nouv...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *