Business

30 décembre 2011

Business : La filière de l’élevage de crevettes se stabilise

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
crevettes demadagascar

Le secteur d’élevage de crevettes connaît une embellie. La crise financière mondiale a engendré une forte baisse de la demande durant la période 2008 -2009 ce qui a mis à mal la filière à Madagascar, entraînant la fermeture de certaines pêcheries. Cependant, un regain du marché des crevettes se dessine, tiré essentiellement de la hausse de la consommation chinoise. Auparavant exportatrice, la Chine importe désormais 450 000 tonnes de crevettes par an.

La zone euro traverse une crise, l’impact sur le marché mondial ne sera pas très important. On estime à 10%  la baisse de la demande. Vu les quantités consommées par la Chine et la hausse du niveau de vie dans ce pays, Madagascar peux se montrer optimiste quant à l’exportation de ses crevettes. La production nationale est d’environ 10 000 tonnes par an, ce qui est dérisoire par rapport à la demande au niveau mondial. Par exemple le Vietnam produit jusqu’à 140 000 tonnes de crevettes d’élevage par an.

Les produits malgaches sont considérés comme un produit de luxe. Madagascar est l’un des rares pays qui produisent des crevettes d’élevages certifiées bio. Si le prix moyen des crevettes se situe aux alentours de 10€ le kilo, les crevettes bio de Madagascar se négocient jusqu’à 22 euros le kilo. L’espèce de crevette élevée est le panaeus monodon (crevette géante tigrée). La société Unima, acteur majeur dans la production de crevettes à Madagascar, envisage même la mise en place d’unités de production en Asie pour approvisionner les pays de la région.

Après le tourisme, la filière de la crevette constitue la deuxième source de devises du pays (plus de 80 millions USD par an). Néanmoins, si la crevette d’élevage a de beaux jours devant elle, la pêche crevettière est sur le déclin. Les ressources diminuent chaque année alors que le coût de production augmente avec la flambée du prix des carburants. Les chalutiers se trouvent le plus souvent à quai et ne sont utilisés que pendant les périodes de pointe de production. Les sociétés vont s’orienter de plus en plus vers l’élevage et s’inscrire dans le développement durable pour vendre des produits de qualité.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *