Actualité

16 mars 2012

La crise économique se fait de plus en plus sentir dans les foyers malgaches.

More articles by »
Written by: Madahoax
crise2

Depuis quelque temps, le prix des produits n’a cessé d’augmenter. Les efforts et les sacrifices menés par les familles malgaches afin de réduire les dépenses n’ont pas porté leurs  fruits.

La grande île traverse une crise économique, sociale et politique sans précédent depuis la fameuse crise d’il y a trois ans. Cela malgré l’installation de nouvelles entreprises : Rio Tinto QMM, Ambatovy ont permis à des milliers de Malgaches de retrouver du travail. Presque tous les biens et services présents sur le marché ont affiché des prix à la hausse.  Ceci ne concerne pas uniquement les produits de première nécessité. Le coût des frais de communication, le coût du charbon et de l’électricité ont également augmenté. Cette hausse du prix d’électricité a rendu les fins de mois nettement plus difficile, sauf pour les petits consommateurs qui ne dépassent pas les 25 kWh.

Faute de ne pas disposer des moyens financiers nécessaires pour payer les frais d’électricité, certaines familles sont contraintes de s’éclairer à la bougie. Le temps de pouvoir payer les factures. D’autres utilisent des ampoules à basse consommation et  le fer à charbon pour le repassage.

Justement, l’usage du charbon de bois n’est pas toujours la meilleure solution dans la mesure où son prix a connu un bond en avant d’environ Ar 15000 à Ar 20000. Par contre, le gaz est passé d’Ar 48000 à Ar 53000 soit une hausse d’Ar 5000 pour la bouteille de 9 kg.

Mais les plus inquiets sont surtout les consommateurs moyens dont les activités professionnelles dépendent de l’usage de l’électricité comme les salons de coiffure, poissonneries, cybercafés et les ateliers de confection textiles. Ces derniers ne peuvent espérer une réduction de leur consommation à moins de cesser leurs activités. Sachant qu’augmenter leur tarif pourrait effectivement leur faire perdre des clients.

Seuls les frais de transport n’ont pas augmenté, du moins pour l’instant!






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *