Actualité

9 juin 2012

La BD malgache à l’honneur

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Madagascar regorge de richesses naturelles. Disposant d’une faune et d’une flore unique, la réputation de la Grande île n’est plus à faire. Mais qu’en est-il des malgaches ? Madagascar regorge de bédéistes de talents qui ne demandent qu’à s’exprimer. C’est ainsi que l’Institut Français de Madagascar (ancien Centre Culturel Albert Camus) a lancé le mois de la bande dessinée Gasy Bulles pour permettre à la BD malgache de présenter ses meilleurs auteurs et ouvrages.

Cet espace d’expression a permis de révéler au grand public l’immense vivier de talents qui exercent à Madagascar. Dessins de presse, dessinateurs, bédéistes, illustrateurs, auteurs, tous se sont retrouvés au festival Gasy Bulles. Cinq jeunes bédéistes ont créé l’association Tantsary pour rassembler les jeunes talents de la BD malgache et proposer des formations et l’accompagnement de ses membres pour que ces derniers puissent s’exporter sur le marché international. Tantsary regroupe aujourd’hui 12 bédéistes. Franco et Damy Clerc en font partie. Ils sont à l’origine des BD « Société des antithèses », « Riri Krootamby » ou encore « Ramika ». A l’initiative de l’IFM, partenaire de l’association Tantsary, Christophe Cassiau-Haurie était présent au festival Gasy Bulles. Spécialiste en bande dessinées en Afrique et dans l’Océan indien, il a apporté son appréciation de la situation du neuvième art à Madagascar. Selon Christophe, la Grande île se trouve à la deuxième position en Afrique en termes de production et de talents juste derrière la République Démocratique du Congo et devant l’Algérie.

Cette année, la bande dessinée « Mégacomplots à Tananarive » est le premier album malgacho-malgache à s’exporter sur le marché européen. Edité par la maison Des Bulles dans l’Océan, l’album est signé POV (William Rasoanaivo) et Dwa (Eric Andriantsialonina). C’est l’histoire d’un jeune étudiant malgache qui aimerait devenir Président de l’association des étudiants de son département lui permettant de partir en Europe rejoindre son frère et fuir la misère environnante. Manipulations, ambitions, intérêt personnel, tout y est traité avec humour par les auteurs dans un climat secoué par des crises politiques à répétition. Bonne lecture !






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *