Actualité

23 février 2012

La Banque mondiale se décide à reprendre le cours de ses financements.

More articles by »
Written by: Madahoax
BM

Au cours de ces trois dernières années, la suspension des aides  internationales a eu un impact sérieux sur la vie du pays. Forte de ce constat, la Banque Mondiale a décidé de reprendre le financement de tous les  projets en cours.

D’emblée, le country manager de la Banque mondiale a annoncé la couleur. « Aucun financement de nouveau projet n’est à envisager si  aucune  évolution  positive n’est constatée au cours de la durée de l’exécution des projets en cours ». Le portefeuille actuel de la Banque Mondiale est composé de 14 projets d’un montant global avoisinant les 900 millions de dollars. Le solde non décaissé, à disposition, s’élève à 220 millions de dollars. Ces fonds seront alloués aux secteurs prioritaires comme la gouvernance, la réduction de la pauvreté et l’emploi. Parmi les 14 projets figurent le développement rural, les infrastructures dans le domaine du transport, la gouvernance des ressources minérales, les pôles intégrés de croissance, la gouvernance institutionnelle et l’environnement. Compte tenu de ce qui précède, ce responsable a expliqué que depuis la suspension des aides, la pauvreté s’est intensifiée. La gouvernance s’est détériorée. Les analyses de la Banque Mondiale montrent que Madagascar a perdu beaucoup de points à ce niveau. Quant à l’accès aux services publics dans les secteurs santé et éducation, le pays s’éloigne des Objectifs du Millénaire. Si aucune disposition n’est entreprise, le coût de l’inaction sera important. Cela sous entend que le gouvernement actuel, non encore reconnu par la plupart des Etats, doit exécuter les démarches nécessaires pour améliorer la situation politique du pays. Sinon… Néanmoins, une exception pourra être faite pour trois domaines. A savoir, la gestion des chocs climatiques, la santé et la nutrition ainsi que l’éducation.

Pour assurer le contrôle des fonds, la Banque Mondiale, à travers le Projet Implantation Unit, a mis sur place des structures semi-autonomes. Celles-ci ont été formées en matière d’audit et de passation de marchés publics. Elles travaillent avec l’Administration mais possèdent une certaine indépendance en matière de contrôle et de supervision.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *