Actualité

4 mai 2012

Journée mondiale de la liberté de presse : les autorités ont rendu aux journalistes de Free-FM leur…liberté !

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
liberte presse

Interpellés pour subir une enquête auprès de la gendarmerie à Betongolo, les journalistes de Free FM, Lalatiana Rakotondrazafy et Fidèle Razara Pierre ont été relâché après 24 h. ils ont été auditionnés suite à la plainte d’un patron de presse en la personne de Mamy Ravatomanga.

Selon le général Richard Ravalomanana, les deux chroniqueurs ont été placés en garde à vue à cause de leur comportement déplacé. Qualifié par ce dernier « d’intimidation » et « de terrorisme » envers les témoins et enquêteurs, à travers leur émission « Anao ny fitenenana », « ce qui pourrait entraver le bon déroulement de l’enquête », précise le général. Après la sortie des deux « héros » de la journée mondiale de la liberté de presse, ils ont rejoint leur station radio à Ankorondrano. Une foule de gens les attendaient pour exprimer leur soutien à Free FM. En répondant aux attentes de l’assistance, les deux vedettes de la journée ont exprimé leur détermination à aller jusqu’au bout de leur « tolona », en faisant ainsi référence à leur requête déposée au sein de l’organe anti-corruption BIANCO contre l’opérateur économique Mamy Ravatomanga.

De leur côté, le syndicat des journalistes malgaches présidé par Rasoanaivo Rocco réclame la démission du ministre de la communication, Harry Laurent Rahajason dit Rolly Mercia. Car durant la célébration officielle de cette journée qui s’est tenue à Tuléar, ce dernier a émis un rappel à l’ordre qui stipule que « toute personne qui qu’elle soit, violant l’obligation des textes en vigueur à travers un appel à la désobéissance civile, à la haine et à la déstabilisation par voie de presse, pourrait s’exposer à des sanctions, notamment judiciaires ». Lui, qui a jadis lié un lien d’amitié pour une cause commune au côté des deux journalistes.

Plusieurs entités nationales et internationales qui ont suivi de près cette affaire ont dénoncé la garde à vue des journalistes, s’agissant de l’Ambassade des Etats-Unis, de Reporters sans frontières et du club des journalistes doyens, ce qui démontre que les journalistes se rallient en l’honneur de la liberté de presse !

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *