Actualité

15 juin 2012

JB rassure: les biscuits Bolo ne sont pas sataniques

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
biscuit Bolo

Les biscuits Bolo sont des biscuits sataniques…La psychose générée par le soit disant groupe satanique prend une tournure à laquelle les dirigeants de la société JB n’étaient pas préparés. A cause des dessins sur les biscuits, des rumeurs ont circulé qu’il s’agit d’un biscuit satanique. La direction n’y a guère prêté attention jusqu’au jour ou les petits détaillants ont refusé de vendre des biscuits Bolo. Thierry Barday, directeur marketing de JB, a dû organiser une conférence de presse pour éclaircir la situation et rassurer la population.

« Le biscuit bolo n’a absolument rien à voir avec les phénomènes sociaux qui ont cours actuellement ». Mettre une figurine sur un biscuit est une pratique courante dans l’industrie du biscuit. « Des fabricants de biscuit de renommée internationale impriment des expressions de visage sur les biscuits, depuis plusieurs décennies ». Cela fait plus de 10 ans que les biscuits Bolo sont vendus à Madagascar. Ils ne représentent aucun danger pour la santé et la sécurité des consommateurs.

Même s’il avoue être étonné par la propagation des rumeurs et la vitesse à laquelle elles se sont répandues, Thierry Barday a profité de la conférence de presse pour rassurer les consommateurs. La biscuiterie JB suit les normes internationales et est certifiée HACCP. Les biscuits produits par JB respectent les standards internationaux et  les normes alimentaires en vigueur. Pour l’instant, la célèbre biscuiterie n’a pas encore pu évaluer les impacts économiques de ces rumeurs. De son avis personnel, ce la ne peut venir que d’un concurrent voulant nuire  l’image de la société.

Toutefois, la direction de la société reste à l’écoute des consommateurs et de ses distributeurs. Pour l’instant, des parents ont arrêté d’acheter des Bolo depuis que certaines personnes ont déclarées avoir subis des troubles psychologiques après en avoir mangé. La propriétaire d’une épicerie à Ambohimanarina a déclaré qu’un « chef fokontany est venu vérifier l’intérieur des biscuits et a été terrifié en voyant les figurines ».

La direction de JB attend de voir si la conférence de presse a pu mettre fin à la psychose, sinon ils seront dans l’obligation de changer la figurine incrustée sur ses biscuits. Comme quoi, une simple rumeur peut avoir des répercussions aussi insolites qu’inattendues.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *