Actualité

30 janvier 2012

Insécurité dans l’Ihorombe : facteur de blocage pour les producteurs.

More articles by »
Written by: Julia

L’insécurité reste le principal élément qui bloque la production agricole locale. Ihorombe pourrait assurer potentiellement la promotion d’une croissance économique en matière d’agriculture et d’élevage. Mais étant donné le climat d’insécurité perpétré par les bandits de grand chemin régnant dans cette zone, les paysans agriculteurs ne peuvent pas se permettre de pratiquer leurs activités en toute quiétude. Par ailleurs, même si la volonté de produire et de vivre de l’agriculture y est, les paysans ne peuvent pas en faire autrement. Car, en effet, les bandits ne se contentent plus de voler les zébus, ils vont jusqu’à tuer les paysans.Pour la Région Ihorombe la promotion de la production agricole, notamment le marketing de l’élevage bovin, pourrait constituer un levier économique qui n’est pas à négliger. Outre la viande destinée à la consommation, la possession de zébu aide beaucoup pour un paysan-producteur car le zébu est d’une grande utilité pour l’accomplissement les différentes tâches agricoles. C’est pour cela que la possession de zébus a beaucoup de valeur pour un paysan. Plus le nombre de zébus à votre actif est élevé, plus le rendement est important. Bref, la possession d’un grand nombre de zébus est une importante source d’argent pour les paysans agriculteurs et producteurs.

Malgré tout cela la population locale enregistre une production de riz assez satisfaisante notamment dans la commune d’Ambohikely. Certaines communes restent encore très enclavées et rencontrent beaucoup de difficultés à acheminer leurs produits vers les autres régions et les autres grandes villes avoisinantes. Et l’économie de l’IHOROMBE reposant essentiellement sur le monde rural avec comme activités dominantes : la riziculture, les cultures vivrières, les cultures industrielles, l’élevage des zébus. Par conséquent, les prix des produits sont déficitaires dus à l’absence de logistique et d’infrastructure adéquate entraînant ainsi l’effritement du revenu des paysans.

La mise en place d’infrastructures de production et de transformation devrait être envisagée pour éviter le désenclavement physique et socio culturel des zones à forte potentialité !






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *