Actualité

2 mai 2012

Implantation des filières chinoises à Madagascar

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
terres rares

Depuis quelques années, la Chine n’a cessé d’accaparer toutes les terres rares de la Grande île.  Désormais, Pékin souhaiterait que toute sa filière s’implante sur notre sol.

Les  terres rares constituent l’essentiel de la production en République populaire de chine. Soit approximativement 97%. Généralement, le terme de « terres rares » désigne un métal stratégique. 17 métaux dont la série des lanthanes, plus le scandium et l’yttrium. Jusqu’à présent, aucun gisement hors de la Chine ne fournissait de terres rares lourdes telles que l’europium, le dysprosium et le terbium. La majorité des nouveaux gisements fournissent des terres rares légères, notamment, les plus répandues sur la surface du globe.  Et c’est dans cet esprit que l’intérêt s’est porté à la péninsule d’Ampasindava, au nord-ouest de Madagascar, qui possède des sols comparables aux terres argileuses du sud de la Chine. Toutefois,  les spécialistes de ces métaux stratégiques ont déjà commencé à investir dans des projets d’extraction et de transformation dans d’autres territoires. En occurrence, en Australie et aux Etats-Unis.

Une  petite compagnie minière allemande nommée Tantalus a prouvé l’an dernier la présence d’oxydes de terres rares lourdes dans la région nord-ouest de Madagascar. Dont la Chine s’y est intéressée la première. Et comme le protocole d’accord chinois avec Tantalus est resté lettre morte, l’affaire a été conclue avec le Français Rhodia. Ce groupe apporte non seulement son financement mais il met également au point un procédé d’extraction, à base d’acide sulfurique, pour transformer le minerai en concentré. Une fois l’opération réussie, ce dernier sera lui-même envoyé dans les usines de séparation et de purification des terres rares de Rhodia en France, aux Etats-Unis ou au Japon.

En général, la filière   française produit des poudres qui recouvrent les verres des ampoules à basse consommation. Et vu que la demande s’avère être importante dans les lampes fluo-compactes, ses chiffres d’affaires continuent de grimper. Pour Christian Hocquard, un responsable du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), avec le projet des lampes à diode électroluminescente ou lampe à LED (de l’anglais Light-Emitting Diode), Rhodia diversifiera son approvisionnement en terres rares lourdes. Ce qui rapportera, une production estimée à 15 000 t / an, jusqu’à 500 millions de dollars / an à Madagascar.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *