Actualité

9 juillet 2012

Il faut respecter le calendrier électoral proposé par les Nations Unies

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
calendrier electoral

Andry Rajoelina a demandé l’aide financière des Nations Unies pour pouvoir organiser au moins une élection avant la fin de l’année. La réponse de Ban Ki-Moon est sans équivoque : hors du calendrier électoral préconisé par les experts des Nations Unies, c’est non. La pression monte au niveau de l’exécutif ? Pour avoir droit au déblocage des crédits correspondant au 10ème FED (Fonds Européens pour le Développement), l’Union Européenne demande au CENI-T (Commission Electorale Nationale Indépendante de la Transition) de se conformer au calendrier électoral des Nations Unies. La communauté internationale propose la tenue d’élections jumelées (présidentielles et législatives) en mai 2013. De son côté, Andry Rajoelina insiste pour organiser les législatives avant la fin de l’année.

Officiellement, la CENI-T se déclare techniquement prête pour organiser les législatives en septembre. Financièrement c’est une toute autre histoire. Pour financer toutes les dépenses de la CENI-T le gouvernement a promis une enveloppe budgétaire de 3 milliards d’Ariary. Pour l’instant, seuls 2 milliards ont pu être débloqués et encore, avec un mois de retard. Les projets de loi concernant l’organisation des élections n’ont pas encore été examinés au sein du Parlement de la Transition et le décret portant sur la révision de la liste électorale tarde à sortir. De plus, le Parlement est à cours de budget pour tenir une session extraordinaire afin d’examiner les projets de loi correspondants.

Si Andry Rajoelina s’en tient à sa dernière déclaration, ira-t-il jusqu’à ignorer les « fortes » recommandations de la communauté internationale et chercher des financements parallèles pour organiser ses législatives ? Le gouvernement chinois aurait déjà été approché pour cette éventualité. Pour le moment, les yeux sont rivés sur la prochaine rencontre entre le président de la Transition et Marc Ravalomanana. Andry Rajoelina est le premier à poser des conditions : il exige que les tractations se fassent à l’avance et seront étudiées avant toute rencontre. « Le rendez vous devrait être celui de la signature d’un accord et non le début de négociations ». Aurait-il peur de se confronter seul à seul avec son homologue ? Nous n’oserions jamais dire ce genre de chose.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *