Actualité

15 novembre 2011

Hausse des prix du carburant en 2012

More articles by »
Written by: HR
Étiquettes : ,

Le ministère des mines et des hydrocarbures ont maintenu depuis le mois d’avril les prix à la pompe des carburants. Mais pourra-t-on continuer comme cela encore longtemps ?

Les opérateurs pétroliers subventionnés

Rappelons que suite à des facteurs exogènes tels que la variation du court du baril du pétrole et le cours du dollar par rapport à notre monnaie, le prix réel à la pompe devrait être supérieur au prix imposé par le gouvernement. Un opérateur pétrolier a même déclaré perdre 450 Ariary à chaque fois qu’il vend 1 litre de carburant. C’est le prix à payer pour la paix sociale selon le gouvernement d’où l’octroi de la subvention de 15 milliards d’ariary et de plusieurs mesures fiscales en faveur des pétroliers pour limiter leurs pertes de profits. Sauf que malgré ces subventions, les opérateurs se plaignent de toujours vendre à perte. Cette situation de conflit a des répercussions sur l’approvisionnement en carburant du pays. Dernier exemple, la JIRAMA a dû avoir recours à des délestages intempestifs dus à un retard d’approvisionnement en fioul. Doit-on s’attendre au pire ?

Il faut envisager une hausse des prix

Selon l’office malgache des hydrocarbures, il faut s’attendre à une hausse inévitable des prix à la pompe en 2012. En effet, le gouvernement ne pourra pas subventionner éternellement les opérateurs et ceux-ci ne pourront pas non plus accepter de travailler à perte (pertes estimées à 25 milliards d’ariary). La subvention accordée aux pétroliers se fait au dépend du contribuable, de plus, les procédures fiscales accordées aux pétroliers engendreront une baisse des recettes fiscales sur le moyen terme. Le choix politique du gouvernement s’inscrit donc dans du très très court terme. L’économie malgache étant déjà aux abois depuis que la crise a commencé, tous les ingrédients sont là pour une explosion sociale. Le nouveau gouvernement qui est entrain de se mettre en place va hériter d’une conjoncture économique et sociale extrêmement difficile à gérer.






 
 

 

Pénurie de charbon dans la capitale.

Le mauvais temps persistant a eu des  répercussions néfastes sur le quotidien de la population. Selon les prévisions météorologiques, les pluies vont continuer. On n’ose pas imaginer pas les conséquences … Le train-t...
by Madahoax
0

 
 
 

Economie : Hausse du prix du riz

Les mauvaises conditions de pluie dans certaines régions productrices ont eu des impacts sur la production de riz lors de la saison 2010-2011. On craint une hausse incontrôlable des prix de cette denrée. Le prix du riz blanc...
 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *