Actualité

14 mai 2012

GTC, une gigantesque arnaque?

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
MLM

La vulgarisation de l’Internet a permis aux malgaches de percer le monde du marché en ligne. Pourtant Internet n’apporte pas que des avantages. Les arnaques en ligne sont nombreuses, profitant de la crédulité de l’internaute. De nombreux opérateurs proposent des moyens faciles pour gagner de l’argent en ligne. Dans le contexte de paupérisation du pays, de nombreux malgaches s’y engouffrent croyant trouver l’Eldorado. Pourtant, la réalité est différente. Le dernier communiqué de l’organisme régulant le secteur des télécommunications (OMERT) a mis au devant de la scène les pratiques de la société GTC déjà jugées illégales dans d’autres pays.

 La compagnie américaine Global Telecom Connect connu sous l’abréviation GTC propose des appels illimités vers l’étranger quasiment gratuits (Europe, asie…). Pour bénéficier de cette offre et gagner de l’argent il suffit de souscrire à un pack Suprême ou Luxe et payer respectivement un montant de 150 USD ou 300USD. GTC explique ensuite que pour gagner de l’argent il faut parrainer d’autres personnes pour qu’elles souscrivent aux packs proposés. Ainsi l’internaute touchera une commission sur ses filleuls qui se seront acquittés des 150 ou 300 USD. Plus l’internaute à de filleuls et plus il gagne de l’argent. On comprendra bien vite que l’offre pour des appels illimités est juste une façade, puisque le but du jeu est de parrainer le plus de pigeons pour gagner des sous. En tout cas c’est la société GTC qui y gagne le plus. Ce système de parrainage pyramidal ou MLM (Multi Level Marketing) a conduit à l’arrestation de Bernard Madoff et est jugé illégal dans plusieurs pays.

 Hélas, à Madagascar il n’existe pas encore de législation concernant de telles pratiques comme pour tout ce qui touche les transactions électroniques. Ceci a permis à la société GTC de développer son réseau et attirer des milliers d’internautes malgaches. Pourtant l’OMERT a pu procéder à l’arrêt de l’activité de GTC. En effet, cette dernière, en proposant des offres d’appels illimités vers l’international, a enfreint la législation se référant aux télécommunications et a été considérée comme un concurrent déloyal des opérateurs en règles. Selon la loi, GTC a l’obligation d’agir sous le régime de l’autorisation, ce qui signifie que la compagnie aurait dû payer certaines taxes et redevances à l’Etat.

 Pourtant, de nombreux adhérents pensaient trouver  un bon moyen pour s’enrichir rapidement grâce aux 100 000 Ariary (hors bonus) reversés par GTC pour chaque membre parrainé. Cet incident entre l’OMERT et GTC a permis de mettre en exergue les défaillances du pays en termes de législation. En tout cas, à Madagascar tout est bon pour se faire de l’argent pendant la transition.

 






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



3 Comments


  1. Au sujet de GTC au Madagascar. Pour ceux qui pensent que c’est une arnaque. Chaque jour, vous vous faites arnaqués par votre gouvernement, par votre patron par la société et ça vous trouvez légal. Vous vous faites entuber à chaque coin de rue, on vous exploite jusqu’à la moelle et c’est normale, vous travaillez jusqu’à votre retraite à l’âge 60, 70 ou 75 ans pour gagner quoi, peau de chagrin. Et ça, ce n’est pas de l’arnaque. Vous cotisez pour votre retraite et lorsque vous mourrez, vous êtes vous posés la question, à qui ira votre retraite ? Même pas à votre épouse ou époux, pas même aux enfants. De grâce, laissez la chance à ceux qui n’ont rien.
    A méditer du l’homme pauvre et l’homme riche
    Le pauvre dira pour GTC:
    Je n’ai pas d’argent, je n’ai pas les moyens, je n’ai pas de voiture pour travailler, je n’ai pas le temps. Ton truc, ça ne marchera pas, c’est pyramidal, ça ne m’intéresse pas, à d’autres.
    Le riche dit:
    Combien ça coûte ton truc ? 300$ ?Et comment ça marche ? OK, je vais quand même essayer, après tout, si ça ne marche pas, je suis toujours vivant, je ne suis pas mort.
    En conclusion:
    La différence entre le pauvre et le riche, c’est que le  » pauvre  » à force de nourrir son esprit de choses négatives finit par broyer du négatif tout au long de sa vie.
    Le  » riche  » quand à lui tentera sa chance.
    Quelques mois après, il réalisa ce qu’il avait projeté, c’est à dire, de réussir. Et voilà que notre riche parvint à ses fins en tirant profit de tout les efforts fournis dans ce concept, pendant que quelques parts, notre « pauvre » continue de râler même après la réussite de celui-ci.
    Moralité de l’histoire, ce n’est pas qu’on soit riche ou qu’on soit pauvre, c’est surtout ce qu’on se dit entre les deux oreilles c’est à dire dans notre cerveau, enfin pour ceux qui en ont. Pourquoi, parce que c’est grâce aux riches qu’il y a des supermarchés, des entreprises, des banques des usines pour embaucher qui ? Ceux qui râlent « les pauvres ».
    Réfléchissez avant d’écrire des âneries.


  2. Riller

    Si le pauvre est pauvre de nature… GTC fera QUOI Rien! …le CONCEPT se base sur l’argent..et GTC s’enrichi chez les pauvres à leurs dépouiller et en leur faisant croire à de la Publicité mensongère…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *