Actualité

9 mai 2012

Grève du SEMPAMA : La manifestation des élèves a tourné au vinaigre !

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
greve

Bien que le ministre de l’Education Nationale, Manoro Régis, ait été ferme au sujet des suspensions de solde et autres subventions des enseignants fonctionnaires ou contractuels qui persistent à faire la grève, la tension est montée d’un cran au niveau des militants.

Suite à ces avertissements, le SEMPAMA représenté par son leader, Claude Raharovoatra, a décidé de fermer tous les établissements publics jusqu’à ce que leurs revendications soient exaucées. Le syndicat avance que la déclaration du ministre est une offense envers les enseignants, une mauvaise image pour l’enseignement à Madagascar, déplore-t-il. Pourquoi dès que les militaires ou magistrats entrent en grève, ils obtiennent ce qu’ils demandent alors que les enseignants, fonctionnaires eux aussi, sont menacés de suspension de solde ?  Leur grève se poursuit donc devant le portail principal du ministère de l’Education nationale.

De leur côté, les élèves issus des Collèges et des Lycées ont eu aussi leur mot à dire. Après une longue marche vers Ampefiloha, ils ont décidé d’inciter les élèves des établissements privés à rejoindre leur mouvement. Ainsi, ils se sont mobilisés aux alentours de l’Institution Sainte Famille de Mahamasina aux heures de sortie. Ils ont sollicité la participation des élèves du privé pour les aider à réclamer la reprise des cours.

 Les élèves du privé n’ont pas rejoint le mouvement à la grande déception des apprentis manifestants si bien que quelques fougueux étudiants ont forcé le portail pour investir les lieux en vain. Ils ont alors lancé des pierres sur les fenêtres de l’établissement de la Sainte Famille. Selon le père Vincent, Directeur de l’Institution Sainte Famille, « des jeunes grévistes ont montré leur mécontentement par des jets de pierre qui ont cassés les vitres et fenêtres de nos salles de classe. Même si aucun blessé n’a été déploré, le portail a été sérieusement endommagé ».

Les élèves se sont ensuite rués vers Anosy pour rejoindre les membres du SEMPAMA, en réclamant haut et fort la reprise des cours. Cette grande mobilisation a interrompu le trafic. Pour disperser la foule, les agents de l’EMMOFAR ont lancé des bombes lacrymogènes et ont effectué une arrestation. Il s’agit d’un jeune qui n’était ni un professeur ni un élève, selon les forces de l’ordre. Selon le Général Richard Ravalomanana, « l’interpellation de ce jeune homme est due à son acte de vandalisme à l’encontre de l’établissement Sainte Famille mais surtout parce qu’il a battu un des élèves avec un bâton ». Sur ces mots, le général met en garde les profiteurs : il n’y aura aucune pitié.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *