Tourisme

2 avril 2012

Fort-Dauphin, pourquoi pas!

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes :
fort dauphin

La Grande île regorge de merveilleux endroits. Fort-Dauphin s’affiche parmi les plus beaux endroits en matière de beauté naturelle. La grande ville se trouve dans le Sud Est de l’île, bordée par l’océan Indien.  Si vous partez de la capitale, il vous faudra parcourir un trajet de 1122 km pour arriver à destination.

Jadis, elle fut dénommée « Taolagnaro » qui signifie littéralement « site de rêve ». Les étrangers ont attribué au comptoir commercial qui s’y trouvait le nom Fort-Dauphin. Elle a été le portail commercial en servant d’étape de la célèbre route des Indes. La reprise du nom « Taolagnaro » ne s’est faite qu’après l’indépendance. Actuellement, le site sur lequel les étrangers ont débarqué abrite un musée historique qui fait partie des attraits de la ville. La zone présente également d’autres merveilles comme « le fort Flacourt », nom du second gouverneur du comptoir de Fort-Dauphin.

La région est dominée par de magnifiques chaînes montagneuses, comme l’Anosy. Le Pic Saint-Louis situé au nord de la ville offre une vue imprenable et unique sur l’ensemble de la région. Du haut de ses 529m, on peut contempler la baie de Sainte Luce dans toute sa splendeur, d’Est en Ouest. On traversera des forêts de fougères et de mimosa avant d’arriver au sommet de cette montagne. Par la même occasion, on arrive à admirer les îles Lokaro, la pointe Evatraha, l’anse Dauphine, la fausse baie des galions, le cap Ranavalona ou encore le lac Andriambe.

Grâce au souffle marin, Fort Dauphin bénéficie d’un climat doux. Suffisamment pluvieux, verdoyant et désertique, la ville pullule d’innombrables richesses naturelles. Les plages rayonnantes du Libanona promettent un séjour inoubliable et magique. D’autres sites, comme  la vallée de la Mandrare, offrent une vue agréable. Le lac Vinanibe est appelé le « nid » des poissons. La preuve, le lac est bordé de villages de pêcheurs.

Même si la ville et le port sont restés les parents pauvres de la région, du fait de l’éloignement et de l’insuffisance des infrastructures routières, la présence de la Compagnie minière canadienne, QMM, a permis à la région de connaître une progression économique.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *