Actualité

7 mars 2012

Fohisokina, l’endroit rêvé de la Mantella Cowani !

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Depuis 2008 la Mantella Cowani ou « sahona mena » a été classée espèce en voie d’extinction. La Conservation Internationale (CI) a initié des projets pour la conservation des amphibiens. C’est ainsi que la commune rurale d’Ivato à Fohisokina a bénéficié d’un plan d’action. Le milieu est propice au développement de la Mantella Cowani.

Cette petite perle de la nature à couverture noirâtre mesure entre 22 et 29 mm. Très souvent, ses membres sont teintés de rouge ou d’une couleur qui varie entre l’orange et le jaune. Cette grenouille appartient à la famille des « Mantallidae ». Vivant expressément dans les zones humides, on peut la rencontrer à Ambatondradama, Antoetra, Antsirabe, Farihimazava, Soamazaka près de Tsinjoarivo …

Elle est devenue une espèce en voie d’extinction à cause de l’exploitation abusive des forêts, dans les années 90. Elle est très recherchée non seulement pour sa beauté mais aussi pour sa peau qui contient des alcaloïdes toxiques utilisés dans la fabrication des médicaments. Estimée seulement à 30 individus en 2004, la grenouille a bénéficié de la stratégie de conservation pour les amphibiens de Madagascar décidée par la Conservation Internationale. Selon le secrétaire exécutif des amphibian specialist group à Madagascar, Nirhy Rabibisoa : « La raison pour laquelle la Conservation International a choisi Fohisokina pour son plan d’action, c’est que cette région est la seule où on a pu trouver le Mantella Cowani ».

Conscients des avantages du projet, les habitants de Fohisokina ont apporté leur concours à la réalisation dudit projet. La forêt n’a plus été touchée. Ils ont créé un lac artificiel de 1.5 ha pour un projet de pisciculture et ont effectué plusieurs campagnes de reboisement dans le site depuis 2009. Désormais, les touristes viennent nombreux pour visiter « l’habitat naturel » de la Mantella Cowani. Actuellement, la population de cette espèce de grenouilles compte environ dans les 700 individus par hectare.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *