Mode

21 février 2012

Festival International de Louisiane : la soie malgache en vedette

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
landy

Le Festival international de Louisiane aura bientôt lieu. Un des produits vedette de ce grand festival sera notre « landy »  national.

Lafayette Natif Katherine Quayhagen, une volontaire  des corps de la paix a passé sa dernière année de bénévolat dans le village de Fenohasina, un village d’artisans tisserands de soie traditionnelle  sur les hauts plateaux de notre ile. Ayant constaté la maitrise et les compétences de ces artisans, transmises de génération en génération, elle à voulu les aider à la création et la gestion d’une entreprise de soie pérenne et prospère.

Le festival international de Louisiane  à invité cette année ces artisans émérites à exposer et à vendre leurs produits et avoir ainsi l’opportunité de s’ouvrir sur le marché international.

Ces artisans selon  Quayhagen, à part la fierté qu’ils ont de faire ce travail, sont déterminés à sortir de la pauvreté par leur art. Une fierté qui est justifiée car les produits qu’ils fabriquent sont de véritables  œuvres d’art. Travailler la soie demande beaucoup de patience et de sacrifices. Le métier est physiquement éprouvant et les tisserands pour assurer une vie décente à leur progéniture doivent s’astreindre à une discipline de vie éreintante. Malheureusement, l’intendance ne suit pas.

Ces artisans ignorent encore que  Français,  Chinois ou  Américains sont intéressés par leurs produits  et n’imaginent pas les bénéfices qu’ils peuvent en tirer. Cependant, un problème subsiste. Ils n’ont aucune notion des arcanes de l’exportation ni le budget nécessaire. Les artisans de leur envergure ne sont habitués qu’à écouler leur production sur le marché local.  Les commandes venant de l’étranger vont sûrement augmenter surtout avec leur participation à ce festival international.

Quayhagen, toujours en veine d’idées, les initie actuellement à la vente en ligne. Gageons que cette   initiative débouchera encore sur des événements heureux comme ce festival.

Le Festival international de Louisiane aura bientôt lieu. Un des produits vedette de ce grand festival sera notre « landy »  national.

Lafayette Natif Katherine Quayhagen, une volontaire  des corps de la paix a passé sa dernière année de bénévolat dans le village de Fenohasina, un village d’artisans tisserands de soie traditionnelle  sur les hauts plateaux de notre ile. Ayant constaté la maitrise et les compétences de ces artisans, transmises de génération en génération, elle à voulu les aider à la création et la gestion d’une entreprise de soie pérenne et prospère.

Le festival international de Louisiane  à invité cette année ces artisans émérites à exposer et à vendre leurs produits et avoir ainsi l’opportunité de s’ouvrir sur le marché international.

Ces artisans selon  Quayhagen, à part la fierté qu’ils ont de faire ce travail, sont déterminés à sortir de la pauvreté par leur art. Une fierté qui est justifiée car les produits qu’ils fabriquent sont de véritables  œuvres d’art. Travailler la soie demande beaucoup de patience et de sacrifices. Le métier est physiquement éprouvant et les tisserands pour assurer une vie décente à leur progéniture doivent s’astreindre à une discipline de vie éreintante. Malheureusement, l’intendance ne suit pas.

Ces artisans ignorent encore que  Français,  Chinois ou  Américains sont intéressés par leurs produits  et n’imaginent pas les bénéfices qu’ils peuvent en tirer. Cependant, un problème subsiste. Ils n’ont aucune notion des arcanes de l’exportation ni le budget nécessaire. Les artisans de leur envergure ne sont habitués qu’à écouler leur production sur le marché local.  Les commandes venant de l’étranger vont sûrement augmenter surtout avec leur participation à ce festival international.

Quayhagen, toujours en veine d’idées, les initie actuellement à la vente en ligne. Gageons que cette   initiative débouchera encore sur des événements heureux comme ce festival.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *