Actualité

29 février 2012

Exploitation minière : le gouvernement use des grands moyens pour attirer des investisseurs.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Une délégation présidée par le ministre des mines participera à un des plus importants évènements internationaux dans le secteur minier. Prochainement, elle représentera le pays à l’Indaba. C’est la plus grande rencontre entre les grands bonnets de la mine dans le monde. Cette conférence se tiendra en Afrique du Sud. Elle sera également présente au PDAC qui aura lieu au Canada. Cette rencontre est une aubaine pour les professionnels du domaine minier du pays pour valoriser  leurs activités respectives et investir dans le secteur. L’existence de ces évènements ne doit en aucun cas occulter les soucis préexistants avec les investisseurs déjà implantés sur l’île. Le cas de la MainLand Minning SarlU en est une parfaite illustration.

La MainLand Minning SarlU totalise vingt deux permis d’exploration minière à son actif. L’acquisition se réalise via à un appel d’offre international selon un communiqué du  ministre des mines. En 2008, les autorités malgaches lancent un appel d’offres international autorisant l’exploitation d’Ilménite et de ses dérivés dans quelques régions de la côte Est de Madagascar. Avec une offre largement concluante, la MainLand Minning SarlU se trouve être le mieux offrant des candidats. La société adjudicatrice du marché se voit remettre un cahier de charges spécifique. Ce cahier détient tous ses engagements et ses devoirs sur tous les plans d’impact de son projet.

Suite aux doléances des autorités locales et des notables de la région, le ministre des mines lance des missions de suivi et d’évaluation des activités d’exploitation minière existant dans ces régions. Ces missions prouvent que la société a débuté ses travaux sans aucune autorisation préalable. Suite au procès verbal des plaignants et des représentants du ministère, il a été convenu que l’exploitant cesse immédiatement ses travaux. Un comité ad’ hoc a été mis en place pour surveiller de près les activités de l’entreprise figurant dans le cahier de charge spécifique cité antérieurement. Un éventail de dispositifs a été monté pour prévenir ce genre de problème.






 
 

 

Le commerce de services, créateur d’emploi.

Le commerce de services du pays est en constante progression dans le système économique de l’île. D’ après le rapport « l’Expansion-PNUD », la part du secteur industriel est très faible comparée à celle des ser...
by Madahoax
0

 
 

Secteur minier malgache : du diamant en perspective.

 La kimberlite est une roche volcanique très riche en magnésium.  Notons que des chercheurs étrangers ont déjà entrepris des recherches notamment à Ambalavato-Mahanoro il y a quelques  années. Pour l’heure il n’y ...
by Madahoax
0

 

 

Secteur minier à Madagascar : du vanadium en vue

La société ENERGIZER, un grand fabricant mondial d’accumulateurs de toute sorte effectue actuellement des recherches sur le VANADIUM dans le sud de Madagascar, des recherches  qui devront durer deux ans.
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. […] les travaux de surface. Il fallait y aller plus en profondeur. Docile je fis comme les enfants du laboureur de la fable. Je creusais, je fouillais, je bêchais ne laissant nulle place où la main ne passe et […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *