Actualité

3 juillet 2012

Etudier à l’étranger, attention aux bourses données par l’Etat Malgache

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Etudier à l’étranger reste le rêve de tous les jeunes malgaches : fuir ce pays où les perspectives d’avenir restent sombrent et floues et se donner le droit de rêver à une vie meilleure grâce à un diplôme obtenu et reconnu sur le marché du travail international. Cela peut sembler puérile aux yeux d’un observateur étranger vu le nombre d’établissements supérieurs de bon niveau disponibles au pays. Pourtant, lorsque l’on s’inscrit à l’Université, personne ne sait si on finira l’année en cours à cause des mouvements de grèves des étudiants ou du corps des enseignants ou de tout le monde en même temps. Le contenu des cours n’ont pas évolué depuis l’indépendance et le niveau de l’étudiant baisse constamment.

Les offres de bourses ne dépassent pas la centaine alors qu’il y a plusieurs milliers de postulants. On parle ici des bourses offertes par la France, les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, l’Inde, Singapour etc… où les critères d’attribution se font selon les notes et l’ambition des élèves. Les plus brillants qui auront décroché une bourse seront sûrs d’êtres choyés et accompagnés jusqu’à l’obtention du précieux diplôme. Pour les familles qui n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’étranger et qui n’ont pas pu obtenir de bourse étrangère, il reste les bourses offertes par le gouvernement malgache. Si un fils de député au niveau passable aura plus de chance d’obtenir une bourse qu’un bachelier ayant obtenu une mention, la question qui se pose est celle-ci : est ce que l’étudiant recevra sa bourse de façon régulière une fois à l’étranger ?

Selon Campus France, le nombre de boursiers de l’Etat Malagasy en France est de 450. Or depuis que l’Etat malgache manque de crédit, la majorité de ces étudiants n’ont pas été payés depuis 10 mois. Comment étudier sereinement et vivre décemment si l’étudiant ne reçoit pas sa bourse ? Contraints de travailler, pour beaucoup illégalement, les études passent au second rang des priorités pour ne plus en être du tout. En espérant fuir la pauvreté, l’étudiant fini par sombrer dans la précarité. Pourtant les malgaches sont touchés par cette situation restent unanimes : c’est toujours mieux que de rester sans le sous au pays. Pour le moment, le gouvernement est en train de chercher des solutions pérennes pour payer les bourses de ses étudiants, qu’ils soient à l’étranger ou au pays.






 
 

 

Les étudiants malgaches ont l’opportunité d’effectuer des stages de 6 mois en Allemagne

Les entreprises allemandes s’engagent pour développer les relations entre les pays industrialisés et les économies émergentes. L’Allemagne s’engage dans différents domaines de l’économie de marché pour améliorer...
by Madahoax
0

 
 

Une année blanche pour l’éducation

Les calendriers scolaires et universitaires sont chamboulés. Les examens officiels, CEPE et BAC, ont été reportés au mois d’Août. Les candidats doivent rester concentré un mois de plus et continuer leurs révisions. Si ...
by Madahoax
0

 

 

4 nouveaux boursiers en partance pour les USA

Le Conseiller en communication et aux affaires culturelles adjoint de l’Ambassade des Etats-Unis, M. Eric Atkins, a officiellement annoncé à Antsahavola, la sélection de quatre jeunes leaders Malagasy bénéficiaires du p...
by Madahoax
0

 
 

Les élèves rejoignent la grève des enseignants !

Comme toutes choses interdépendantes, il est logique que les élèves soient eux aussi touchés par les conséquences de la grève de leurs enseignants. A l’approche des examens officiels, les lycéens techniques d’Alarobi...
by Madahoax
0

 

 

Education : à chacun sa guerre !

D’un côté, les enseignants des écoles, collèges et lycées publics revendiquent leur droit en faisant la grève, d’un autre, les enseignants Fram désapprouvent leur mouvement, comme quoi ils ne seront pas payés par le...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *