Actualité

2 août 2012

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,
militaires et etudiants

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d’une mutinerie dans un camp retranché ou des soldats à la poursuite de l’ennemi public numéro un Remena Bila ? Non, Il s’agit des éléments de l’Emmo/Reg qui affrontent les étudiants sur le campus de l’Université d’Ankatso. Ignorant ce qu’est la franchise universitaire (interdiction aux forces de l’ordre de pénétrer dans le campus de l’Université), les soldats sont entrés dans le campus à coups de bombes lacrymogènes et de balles en caoutchouc. Un étudiant a été touché au front et a été amené à l’hôpital.

Les étudiants manifestaient à l’entrée du campus pour la reprise des activités pédagogiques. Bloquant l’entrée du campus, les forces de l’ordre sont venues dans le but de déloger les manifestants. La tension est montée très vite de part et d’autre. « Remena Bila n’est pas ici » scandent les étudiants, choqués d’être traités comme des malfrats. Les manifestants ont jeté des pierres sur les soldats qui sont donc passés à l’action. Jets de pierres contre balles en plastiques, les forces ne sont pas équilibrées. Au vu des revendications, l’action des forces de l’ordre n’est elle pas disproportionnée ?

Ces affrontements ne vont pas dans le sens de l’apaisement. Le Syndicat des enseignants chercheurs de l’enseignement supérieur (Seces), le personnel administratif et les étudiants effectueront un sit-in pour interpeller l’Etat. Le Seces ne compte pas fléchir sur les indemnités demandées. Les caisses de l’Etat ne permettent pas de satisfaire les revendications des enseignants chercheurs. Ces derniers perçoivent 600 000 Ariary sur les 800 000 Ar demandés. En attendant, ce sont les étudiants qui sont les victimes. L’éducation est le pilier du développement du pays, pourtant les étudiants sont traités au même titre que des dahalo…Espérons que tout rentrera dans l’ordre après les élections, si élections il y a.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 

 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 
 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 

 
famadihana

Le famadihana, un moment de réjouissances pour les vivants en mémoires des défunts

Le retournement des morts ou famadihana est un rite bien ancré dans la tradition malgache. Ce rituel permet à la dépouille du parent de passer au statut d’ancêtre, razana. Selon un enseignant chercheur de l’Université ...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *