Actualité

2 août 2012

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d’une mutinerie dans un camp retranché ou des soldats à la poursuite de l’ennemi public numéro un Remena Bila ? Non, Il s’agit des éléments de l’Emmo/Reg qui affrontent les étudiants sur le campus de l’Université d’Ankatso. Ignorant ce qu’est la franchise universitaire (interdiction aux forces de l’ordre de pénétrer dans le campus de l’Université), les soldats sont entrés dans le campus à coups de bombes lacrymogènes et de balles en caoutchouc. Un étudiant a été touché au front et a été amené à l’hôpital.

Les étudiants manifestaient à l’entrée du campus pour la reprise des activités pédagogiques. Bloquant l’entrée du campus, les forces de l’ordre sont venues dans le but de déloger les manifestants. La tension est montée très vite de part et d’autre. « Remena Bila n’est pas ici » scandent les étudiants, choqués d’être traités comme des malfrats. Les manifestants ont jeté des pierres sur les soldats qui sont donc passés à l’action. Jets de pierres contre balles en plastiques, les forces ne sont pas équilibrées. Au vu des revendications, l’action des forces de l’ordre n’est elle pas disproportionnée ?

Ces affrontements ne vont pas dans le sens de l’apaisement. Le Syndicat des enseignants chercheurs de l’enseignement supérieur (Seces), le personnel administratif et les étudiants effectueront un sit-in pour interpeller l’Etat. Le Seces ne compte pas fléchir sur les indemnités demandées. Les caisses de l’Etat ne permettent pas de satisfaire les revendications des enseignants chercheurs. Ces derniers perçoivent 600 000 Ariary sur les 800 000 Ar demandés. En attendant, ce sont les étudiants qui sont les victimes. L’éducation est le pilier du développement du pays, pourtant les étudiants sont traités au même titre que des dahalo…Espérons que tout rentrera dans l’ordre après les élections, si élections il y a.






 
 

 

Militaires, politiques et malfaiteurs, la déroute de Madagascar

Les relations ambigües entre les militaires, politiciens et dahalos constituent le plus grand danger pour le maintient de la paix et de la sécurité à Madagascar. Les évènements de 2009 ont fait éclater au grand jour les ...
by Madahoax
0

 
 

Trois militaires tués à Ivato, Appocalypse Now ?

A quelques heures de la rencontre entre Rajoelina et Ravalomanana, les habitants de Tana ont eu droit à quelques frayeurs. Dans la matinée du dimanche 22 juillet, des coups de feu ont été tirés dans les campements du 1er r...
by Madahoax
0

 

 

Des officiers tentent de s’emparer de l’Etat Major de l’Armée Malgache

Les actes de déstabilisations se suivent, en une semaine, trois individus ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir essayé de prendre le contrôle de l’Etat Major de l’armée (EMGAM) à Andohalo. Un colonel du premier r...
by Madahoax
1

 
 

Une manifestation dans le calme malgré un appel à une grève générale

Les militants de l’opposition s’accaparent Analakely à défaut d’Ambohijatovo. Malgré l’annonce des forces de l’ordre concernant des probables jets de cocktails Molotov par des casseurs sur les manifestants, les év...
by Madahoax
0

 

 

Les membres de la SADC ont eu droit à une petite bouffée de gaz lacrymogène !

C’est presque devenu une habitude. Tous les samedis on a droit à une manifestation et tout ce que cela implique : courses poursuites, arrestations, gaz lacrymogènes…bref, la routine d’un samedi de transition. Cette foi...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *