Actualité

16 mars 2012

Et c’est reparti pour une 19e Edition du festival Donia.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

La ville de Nosy Be accueille depuis  dix-neuf ans, le grand festival dédié à la culture et à la musique. Le DONIA, nom attribué au festival, est un langage Sakalava qui signifie la vie, la belle vie. Il est le fruit de l’imagination de quelques opérateurs touristiques et économique de Nosy bé. Et pour plus de professionnalisme, ils ont créé le COFESTIN (Comité d’Organisation du Festival de Nosy Be). Pour cette 19e Edition, Fulvio Servalli a été élu président du COFESTIN.

Comme à l’accoutumée, le traditionnel carnaval ouvrira les festivités. Il est caractérisé par une ambiance très vivante et très colorée, et grands et petits y participeront. On a articulé sur l’harmonisation de la culture et du tourisme. Les artistes de l’Océan Indien, toujours conviés pour montrer leur talent ainsi que les artistes de renom de la Grande île, animeront la fameuse scène d’Ambodivoanio. Ce sera aussi l’occasion pour les jeunes talents de se produire devant un grand public. Un grand public au nombre de 45 000 à 55 000 spectateurs à chaque édition, mais pour cette année, les organisateurs espèrent encore plus de monde. En marge du Donia spectacle, les organisateurs ont prévu diverses animations sportives, culturelles mais aussi d’autres surprises à ne pas rater. L’action sociale s’orientera sur la lutte contre le SIDA et la sensibilisation sur les droits des enfants. Mais encore, le DONIA s’engage dans la protection de l’environnement à travers quelques activités, c’est d’ailleurs le thème de la 19e édition : « Donia: dans un environnement de culture  une île, un port, un festival »

On peut dire que les préparations se déroulent le mieux possible, et selon Sanna Vincenzo, membre du COFESTIN « les dossiers de sponsoring sont déjà entre les mains des éventuels partenaires de l’évènement et j’assure que le festival Donia aura bel et bien lieu pendant sa saison habituelle. » Les derniers doutes quant à la tenue du festival sont donc levés. Place à la fête!






 
 

 

Le Hiragasy revient au goût du jour

Le Hiragasy a vu le jour au 18ème siècle du temps de Andrianampoinimerina qui utilisa pour la première fois des musiciens pour mobiliser et attirer la foule lors de ses kabary officiels. Pendant la période coloniale, l’ad...
by Madahoax
0

 
 

C’est parti pour la chasse au zébu d’or !

Le festival des Rencontres nationales du Film Court fut créé par Laza, un réalisateur malgache en quête de professionnalisme et de découverte. Le concours est devenu une vitrine internationale du cinéma malagasy, dans leq...
by Madahoax
0

 

 

Insécurité dans l’Ihorombe : facteur de blocage pour les producteurs

Ihorombe est l’une des 22 régions de la Grande île à subir la persécution des « dahalo ». L’insécurité reste le principal élément de blocage de la production agricole dans l’Ihorombe, alors que cette localité...
by Madahoax
0

 
 

Madagascar : Les Sakalava du Boina se préparent pour le « Fanompoam-be »

Malgré les influences étrangères, celles-ci  n’ont pas tout à fait réussi à acculturer certains traditionnels du pays. Comme chaque année, les Sakalava se réunissent dans le doany (sanctuaire sacré) de Miarinarivo M...
by Madahoax
0

 

 

Miarinarivo a son nouveau centre télécom communautaire.

T.S.F est la première O.N.G humanitaire spécialisée en télécommunications basée à Pau. Elle travaille étroitement avec  la Commission Européenne et les Nations unies. Depuis ses onze ans d’existence, elle a collabor...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *