Actualité

25 juillet 2012

Est ce que des élections suffiront pour que les forces de l’ordre rentrent dans leurs rangs?

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,

Suite au meurtre d’un opérateur économique délesté d’une somme de 60 millions d’Ariary, 5 éléments du groupe d’intervention rapide (GIR) ont été enquêté. La famille de la victime dénonce un meurtre motivé par l’appât du gain, mais les éléments des forces de l’ordre ont proclamé haut et fort qu’il s’agissait d’une bavure policière. Les éléments du GIR ont cru que l’opérateur économique était un malfaiteur et ont ouvert le feu. Ils n’ont pas pu expliquer la disparition de l’argent transporté par la victime. Nullement inquiétés jusque là, la famille de la victime a alors porté plainte et le Parquet a ouvert une enquête. C’est là que les évènements ont pris une nouvelle tournure.

Les 5 éléments du GIR ont été mis en détention préventive avant d’être présentés devant le juge d’instruction au Tribunal. Furieux, tous les membres du GIR sont venus assister à la séance. Ils étaient tous en tenue de combat. Le juge leur a demandé de changer de tenue et de venir en civil. La tension était déjà palpable au sein des éléments des forces de l’ordre. Le juge a ensuite donné son verdict : mandat de dépôt à la prison de Tsiafahy pour les cinq prévenus. Ce jugement a créé le tollé général au sein des éléments du GIR venus assister au procès. Dégainant leurs armes, ces derniers sont entrés dans le tribunal pour libérer leurs collègues. Ils se sont engouffrés dans des véhicules tout terrain pour disparaître.

Cet évènement ressemble étrangement à ce qui s’est passé à Tuléar. Des policiers se sont insurgés contre un magistrat suite à l’incarcération de l’un des leurs. Maltraité par les policiers, le magistrat a perdu la vie. Cet épisode funeste a été à l’origine du bras de fer entre les magistrats et les éléments de la police. Après la mutinerie dans le premier régiment du RFI et maintenant le coup de force du Groupe d’intervention rapide au tribunal, il est clair que les forces de l’ordre n’obéissent plus à leur hiérarchie et respectent encore moins la loi. Est ce qu’un accord entre Rajoelina et Ravalomanana et des élections transparentes suffiront pour que tout revienne dans l’ordre ?






 
 

 

Les éléments du GIR suspendus et désarmés jusqu’à nouvel ordre

On a dépassé les bornes. Qui fera entendre raison aux militaires, gendarmes et policiers ? Ces derniers, considérés comme le dernier rempart de la république, n’hésitent plus à enfreindre la loi. Suite au dérapage de...
by Madahoax
0

 
 

La sœur du président du syndicat des magistrats (SMM), blessée par balle.

S’agit-il de règlements de compte ? Toujours est-il que la sœur de l’actuel président du syndicat des magistrats (SMM), Arnaud Auguste Marius, s’est fait tirer dessus à Tuléar. Elle a été touchée d’une balle en...
by Madahoax
0

 

 

La sœur du président du syndicat des magistrats (SMM), blessée par balle.

S’agit-il de règlements de compte ? Toujours est-il que la sœur de l’actuel président du syndicat des magistrats (SMM), Arnaud Auguste Marius, s’est fait tirer dessus à Tuléar. Elle a été touchée d’une balle en...
by Madahoax
0

 
 

La police tire sur un opérateur économique et vole son argent

EGBien triste sort pour ce quadragénaire dénommé Gervais Rafilimanantsoa Solondraibe Rakotonirina : son corps a été retrouvé très tôt le matin dans une ruelle à Ankasina 67h. Criblé de balles, il a été tué par les...
by Madahoax
0

 

 

Le policier fugitif s’est tiré une balle dans la tête.

Sans doute las de fuir, le policier du nom de Brillant Armel Tsilanizara a tenté de mettre fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête dans sa chambre d’hôtel à Tuléar. Le 28 mars dernier, Brillant Tsilanizara a...
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. tahina

    NOn coupable reo !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *