Actualité

25 juillet 2012

Est ce que des élections suffiront pour que les forces de l’ordre rentrent dans leurs rangs?

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
GIR

Suite au meurtre d’un opérateur économique délesté d’une somme de 60 millions d’Ariary, 5 éléments du groupe d’intervention rapide (GIR) ont été enquêté. La famille de la victime dénonce un meurtre motivé par l’appât du gain, mais les éléments des forces de l’ordre ont proclamé haut et fort qu’il s’agissait d’une bavure policière. Les éléments du GIR ont cru que l’opérateur économique était un malfaiteur et ont ouvert le feu. Ils n’ont pas pu expliquer la disparition de l’argent transporté par la victime. Nullement inquiétés jusque là, la famille de la victime a alors porté plainte et le Parquet a ouvert une enquête. C’est là que les évènements ont pris une nouvelle tournure.

Les 5 éléments du GIR ont été mis en détention préventive avant d’être présentés devant le juge d’instruction au Tribunal. Furieux, tous les membres du GIR sont venus assister à la séance. Ils étaient tous en tenue de combat. Le juge leur a demandé de changer de tenue et de venir en civil. La tension était déjà palpable au sein des éléments des forces de l’ordre. Le juge a ensuite donné son verdict : mandat de dépôt à la prison de Tsiafahy pour les cinq prévenus. Ce jugement a créé le tollé général au sein des éléments du GIR venus assister au procès. Dégainant leurs armes, ces derniers sont entrés dans le tribunal pour libérer leurs collègues. Ils se sont engouffrés dans des véhicules tout terrain pour disparaître.

Cet évènement ressemble étrangement à ce qui s’est passé à Tuléar. Des policiers se sont insurgés contre un magistrat suite à l’incarcération de l’un des leurs. Maltraité par les policiers, le magistrat a perdu la vie. Cet épisode funeste a été à l’origine du bras de fer entre les magistrats et les éléments de la police. Après la mutinerie dans le premier régiment du RFI et maintenant le coup de force du Groupe d’intervention rapide au tribunal, il est clair que les forces de l’ordre n’obéissent plus à leur hiérarchie et respectent encore moins la loi. Est ce qu’un accord entre Rajoelina et Ravalomanana et des élections transparentes suffiront pour que tout revienne dans l’ordre ?






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




One Comment


  1. tahina

    NOn coupable reo !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *