Actualité

21 novembre 2011

ECONOMIQUE : HAUSSE DES TARIFS DE LA JIRAMA

More articles by »
Written by: HR

La JIRAMA a mis en œuvre un programme de redressement au niveau financier, technique et commercial depuis plusieurs années. Ce programme a permis à la société d’Etat de réaliser un bénéfice de 15 Milliards d’Ariary durant l’exercice 2007 selon une source officielle. La JIRAMA a lancé un vaste programme d’investissement de grande envergure pour remettre en état son infrastructure et augmenter sa capacité de production. Pour pouvoir financer ce programme, il est impératif pour cette société d’Etat de renforcer le recouvrement de ses factures de consommations. Désormais, dès qu’un abonné est en retard pour payer sa facture, il risque d’être coupé dans les 3 jours après la date butoir sans recevoir d’avis de coupure ni de courrier de rappel.

Or la JIRAMA rencontre toujours d’énormes difficultés. Victime de sa propre communication et de la crise, la société n’arrive plus à fournir suffisamment d’électricité pour ses abonnés. Les délestages se font de plus en plus fréquents et les usagers sont de plus en plus mécontents.  La JIRAMA vend à perte. Pour chaque Kwh vendu, la société perd 100 Ariary. Pour redresser la situation, la JIRAMA envisage de hausser ses tarifs.

Le gouvernement aura-t-il son mot à dire ? Depuis 2009, les tarifs ont été gelés. La société, dont la production dépend encore à majeure partie de ses usines thermiques, a été touchée par l’augmentation des prix du pétrole. Cette augmentation n’a pas été répercutée sur la facture de l’abonné. La JIRAMA a payé le prix de la « paix sociale » instaurée par la HAT qui a imposé les prix à la pompe des pétroliers et empêché la hausse du prix de l’électricité.

Cependant, si les pétroliers ont obtenu des subventions du gouvernement pour limiter leurs pertes, la JIRAMA n’a hérité que de factures impayées. Les créances de l’administration se chiffrent en dizaines de milliards d’Ariary. La JIRAMA se retrouve dans l’impossibilité d’assurer ses obligations envers ses fournisseurs. Ce qui est à l’origine des fréquents délestages aux répercussions néfastes sur la population et l’économie nationale.

Si les prix de l’électricité et du carburant augmentent, ont peu s’attendre à une explosion sociale. Un dossier critique pour le gouvernement de consensus.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *