Actualité

30 novembre 2011

ECONOMIE : KARENJY, la voiture made in Madagascar

More articles by »
Written by: HR

Karenjy en cours de fabrication

L’association Relais de Madagascar a repris la construction des voitures “made in Madagascar”, les karenjy, dont les sites de production sont situés à Fianarantsoa. Créée en 2007, cette association spécialisée dans la réinsertion, a pour but de créer des emplois et développer de nouvelles activités. Il s’agit de donner un souffle nouveau à la ville de Fianarantsoa en relançant les karenjy.

Trois modèles sont remis au goût du jour : Irika, Mazana et Faoka. Depuis 2 ans, ces voitures sont commercialisées pour un prix à l’achat allant de 4000 à 7000 euros. La Mazana est un 4×4 diesel décliné en cabriolet et berline. La Faoka est un modèle de camionnette 2×4 avec un moteur à essence. 10 véhicules ont été vendus en 2010. D’ici 2 ans, une centaine de véhicules seront assemblés avec des châssis, des carrosseries en fibre et capitonnages faits localement.

C’est l’ingénieur Rabearivelo Andriamalagasy qui a été à l’origine de ces voitures. De 1985 à 1993 les véhicules de la marque au zébu ont connu leur période faste. Fabriquées à partir de pièces de Renault 18, les entreprises publiques ainsi que les particuliers étaient la clientèle ciblée. Le changement de régime en 1993 a sonné le glas pour l’entreprise.

Grâce aux efforts de l’association Relais de Madagascar, la Karenjy renaît de ses cendres. Il a fallu remettre en route l’outil industriel et relancer les ateliers abandonnés depuis presque deux décennies. Le projet économique et social de l’association est centré sur la  formation des équipes techniques et le retour d’expérience par rapport aux modèles vendus.

Les ONG et les églises sont les plus intéressés pour faire l’acquisition d’un modèle. La Mazana est celle qui a le plus de succès auprès de la clientèle. Le plus grand défi pour l’association est de rendre ses voitures accessibles à la majorité des malgaches. Le pouvoir d’achat est encore limité et les capacités de productions sont encore faibles, mais il faut rester ambitieux et optimiste pour le made in Madagascar

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *