Actualité

30 novembre 2011

ECONOMIE : KARENJY, la voiture made in Madagascar

More articles by »
Written by: HR

Karenjy en cours de fabrication

L’association Relais de Madagascar a repris la construction des voitures “made in Madagascar”, les karenjy, dont les sites de production sont situés à Fianarantsoa. Créée en 2007, cette association spécialisée dans la réinsertion, a pour but de créer des emplois et développer de nouvelles activités. Il s’agit de donner un souffle nouveau à la ville de Fianarantsoa en relançant les karenjy.

Trois modèles sont remis au goût du jour : Irika, Mazana et Faoka. Depuis 2 ans, ces voitures sont commercialisées pour un prix à l’achat allant de 4000 à 7000 euros. La Mazana est un 4×4 diesel décliné en cabriolet et berline. La Faoka est un modèle de camionnette 2×4 avec un moteur à essence. 10 véhicules ont été vendus en 2010. D’ici 2 ans, une centaine de véhicules seront assemblés avec des châssis, des carrosseries en fibre et capitonnages faits localement.

C’est l’ingénieur Rabearivelo Andriamalagasy qui a été à l’origine de ces voitures. De 1985 à 1993 les véhicules de la marque au zébu ont connu leur période faste. Fabriquées à partir de pièces de Renault 18, les entreprises publiques ainsi que les particuliers étaient la clientèle ciblée. Le changement de régime en 1993 a sonné le glas pour l’entreprise.

Grâce aux efforts de l’association Relais de Madagascar, la Karenjy renaît de ses cendres. Il a fallu remettre en route l’outil industriel et relancer les ateliers abandonnés depuis presque deux décennies. Le projet économique et social de l’association est centré sur la  formation des équipes techniques et le retour d’expérience par rapport aux modèles vendus.

Les ONG et les églises sont les plus intéressés pour faire l’acquisition d’un modèle. La Mazana est celle qui a le plus de succès auprès de la clientèle. Le plus grand défi pour l’association est de rendre ses voitures accessibles à la majorité des malgaches. Le pouvoir d’achat est encore limité et les capacités de productions sont encore faibles, mais il faut rester ambitieux et optimiste pour le made in Madagascar

 






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *