Actualité

28 novembre 2011

Economie : Hausse du prix du riz

More articles by »
Written by: HR
Étiquettes : ,

Les mauvaises conditions de pluie dans certaines régions productrices ont eu des impacts sur la production de riz lors de la saison 2010-2011. On craint une hausse incontrôlable des prix de cette denrée. Le prix du riz blanc « Makalioka » est vendu à 1500 Ar le kilo et le riz rouge s’achète à 1400 Ariary/kg. L’observatoire du riz confirme que le prix du riz a subit 3% d’augmentation sur les derniers mois.

Les mauvaises conditions de pluie dans certaines régions productrices ont eu des impacts sur la production de riz lors de la saison 2010-2011. On craint une hausse incontrôlable des prix de cette denrée. Le prix du riz blanc « Makalioka » est vendu à 1500 Ar le kilo et le riz rouge s’achète à 1400 Ariary/kg. L’observatoire du riz confirme que le prix du riz a subit 3% d’augmentation sur les derniers mois.

La période de soudure, l’augmentation de 5% du prix du paddy dans les régions productrices, la pluviométrie rendant l’accès difficile à ces régions, sont autant de facteurs qui influent sur le prix du riz. Face à cette situation, le gouvernement a maintenu l’opération « vary mora ». Cette volatilité des prix attire de nombreux opérateurs informels. La collecte du riz est devenue un métier à risque, empêchant les acteurs formels à réinvestir dans la filière.

Beaucoup plus souples et réactives, les structures informelles prédominent le secteur. Se comptant par millier, ces structures viennent fausser l’équilibre entre l’offre et la demande. Sans véritable régulateur sur le marché, il y a un risque de spéculation sur le prix de cette denrée.

Au niveau de l’importation, les inondations qui durent depuis plus de 4 mois en Thaïlande,  vont provoquer une hausse des cours du riz à l’échelle mondiale. Face à cette situation, le ministre du commerce, Olga Ramalalason, a décidé de faire de l’approvisionnement du riz  sa priorité. L’économiste de l’Agence Française de développement (AFD) souligne l’importance de mettre en place une politique publique agricole basée sur l’accroissement de la production par l’augmentation de la surface cultivée.

La Thaïlande peut être prise comme exemple, c’est l’un des premiers producteurs de riz au monde et le premier exportateur de cette denrée (plus de 7 millions de tonnes par an) alors que le rendement par hectare est assez faible.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *