Actualité

1 juin 2012

Des trafiquants d’or attrapés aux Comores

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,

Les frontières malgaches sont de véritables passoires laissant le champ libre aux trafiquants et contrebandiers. Deux malgaches ont été appréhendés aux Comores en possession de 14 kilos d’or en lingots. Juste après, un mauricien et un britannique ont été démasqués à Moroni. Ils venaient de quitter Madagascar avec 48 kilos de lingots d’or dans leurs bagages. Tous ces individus s’apprêtaient à s’envoler pour Nairobi sur un vol régulier. La filière est rodée et le trajet des trafiquants est le même. Le gouvernement malgache veut montrer qu’il prend des dispositions pour endiguer les exportations frauduleuses d’or.

Pour l’instant, il n’existe aucune législation interdisant l’importation et l’exportation d’or aux Comores. Ainsi, les trafiquants pourraient être relâchés et récupérer les lingots saisis. Pour reprendre l’or qui a été sorti clandestinement, l’Etat malgache a initié une commission rogatoire afin d’impliquer la justice malgache dans les investigations à mener. Les trafiquants pourraient être extradés vers la grande île. Les procédures ont été entamées par le consulat de la République de Madagascar auprès de l’Union des Comores et le procureur général de Moroni a été saisi par les diplomates malgaches.

Le réseau des mafieux impliqués dans le trafic d’or est très étendu. Des membres du personnel travaillant à l’aéroport d’Ivato, des policiers, des douaniers, des bijoutiers, des banques… sont impliqués dans l’exportation illicite d’or. Les meurtres reliés au commerce de l’or sont régulièrement classés sans suite et les lingots saisis aux frontières douanières disparaissent mystérieusement. Officiellement, le pays exporte 20 kilos d’or chaque année. C’est ce qui est enregistré au bureau des mines. Ce chiffre est ridicule quand on sait que les quantités saisies aux frontières malgaches ne sont que la face visible de l’iceberg. Suite aux études menées par des organisations non gouvernementales, des trafiquants auraient réussi à  faire sortir l’équivalent de 300 millions de dollars dans le cadre du trafic de lingots d’or.

Est-ce que les actions de l’Etat malgache vont aboutir à quelque chose ou bien ce ne seront juste que des coups d’épées dans l’eau ?






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *