Actualité

11 juin 2012

Des officiers tentent de s’emparer de l’Etat Major de l’Armée Malgache

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
emgam

Les actes de déstabilisations se suivent, en une semaine, trois individus ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir essayé de prendre le contrôle de l’Etat Major de l’armée (EMGAM) à Andohalo. Un colonel du premier régiment militaire (RM1), un adjudant chef des forces armées et un civil ont été placés en garde à vue à la section des recherches criminelles de la gendarmerie (SECRES) à Fiadanana. Selon les premiers éléments de l’enquête révélés par les forces de l’ordre, l’officier supérieur était pris en flagrant délit. Il était sur le point de recruter des militaires pour attaquer et prendre possession de l’Etat Major Général de l’Armée Malgache.

Il avait fini de distribuer l’argent lorsqu’il s’est fait arrêté dans un club de karaoké de la capitale en compagnie d’un civil. L’officier avait tenté de soudoyer le militaire chargé de surveiller les enceintes de l’EMGAM, afin que ce dernier puisse laisser entrer un groupe de militaires à l’intérieur du camp. L’objectif était de faire une déclaration attaquant le régime depuis l’Etat Major et créer un climat de psychose. Ayant refusé le pot de vin, le soldat a vendu la mèche, ce qui a conduit aux arrestations. Après plusieurs investigations et perquisitions aux domiciles du colonel et de l’adjudant chef, les enquêteurs sont sur la piste de deux politiciens soupçonnés d’être les commanditaires et bailleurs de ces actes de déstabilisation. Des personnalités politiques ayant participé à la mise en place de la Transition sont dans le collimateur. De plus, des militaires mécontents auraient également pris part au mouvement. Les retenues et impôts prélevés sur la solde des militaires ont générés des remous au sein des sous officiers.

Après les grenades lancées en pleine rue, des marabouts voulant ensorceler le président et maintenant des militaires qui se font arrêter dans un karaoké la veille de leur supposé acte, la population ne s’émeut guère des agitations des tenants du pouvoir et des forces de l’ordre. Plus rien n’étonne, canulars ou actes de déstabilisations, il n’y a que les destinataires du message qui savent de quoi il en retourne.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. Mais je veux dire que ce est extrêmement utile madahoax.com , Merci d’avoir pris votre temps pour écrire cela.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *