Actualité

5 juin 2012

Des médecins réunionnais s’investissent dans le social

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Les associations humanitaires s’activent à Madagascar et apportent leurs contributions au développement du pays. En partenariat avec l’Association pour la promotion du Boina, une équipe médicale a passé quatre jours en compagnie d’enfants et parents à Amborovy pour mener des séances d’éducation sur l’hygiène, la diarrhée et la déshydratation. Les membres du corps médical de l’hôpital Gabriel Martin de l’île de la Réunion ont décidé de créer l’association Tsiky dans le but d’apporter un appui médical et sanitaire à la Région Boeny.

La première mission de l’équipe médicale réunionnaise s’est déroulée dans une EPP d’Amborovy. Pendant quatre jours, des séances d’éducation sur les thèmes de l’hygiène et de la diarrhée ont été organisées en petit comité. Les séances ont duré 30 minutes par groupe de trois à quatre parents. Il s’agissait en premier lieu d’apprendre aux parents les  premiers gestes d’hygiène de base et ce qu’il faut faire en cas d’apparition des premiers signes de la diarrhée chez les enfants. Des séances de prévention des caries dentaires ont été faites également. Les enfants ont reçu une brosse à dents et les médecins ont rappelé les gestes de base permettant d’obtenir un brossage efficace. Les médecins ont été très sollicités pendant ces quatre jours. Les parents ont profité de l’occasion pour poser des questions sur la contraception, la protection contre le paludisme, l’équilibre nutritionnel des enfants, que faire en cas de fièvre de l’enfant, les problèmes gynécologiques…

Cette première descente sur le terrain permettra d’organiser la prochaine mission et orienter les actions sur les demandes formulées par les parents et enfants. D’ailleurs le suivi des enfants de l’EPP se fera chaque trimestre. Selon la pédiatre Sandrine Ernould, d’origine malgache et initiatrice du projet, l’association va se pencher particulièrement sur la santé infantile et la prévention de la malnutrition. A Madagascar, il y a un taux de 40% de malnutrition modérée et 5% de malnutrition sévère chez les enfants de moins de cinq ans. Il reste beaucoup à faire mais les débuts sont encourageants.

Les séances d’information ont permit de faire ressortir les lacunes du système médical malgache. Beaucoup de parents ne savaient pas que les solutés de réhydratation orale en cas de diarrhée étaient gratuits et disponibles au dispensaire des sœurs.






 
 

 

L'association Babakoto-France est le premier partenaire d’Antoetra-zanamaniry

Depuis quelques années, l’association Babakoto-France a marqué de son empreinte la commune rurale d’Antoetra-zanamaniry. La commune a régulièrement bénéficié de plusieurs infrastructures financées par l’associatio...
by Madahoax
0

 
 

Social : Eau vive continue son œuvre sociale !

Longtemps privés d’eau potable, les habitants du quartier d’Andafiatsimo STAR d’Antsirabe ont bénéficié d’un lavoir offert généreusement par Eau vive. C’est à travers sa politique d’engagement pour aider la p...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *