Actualité

10 janvier 2012

Des infrastructures adéquates et aux normes pour assurer le développement du pays

More articles by »
Written by: Julia

Selon une étude de la Banque Mondiale, les investissements dans les infrastructures d’assainissement adéquates sont cruciaux pour la santé et pour une bonne croissance économique nationale. De plus, l’institution a prouvé que ce manque d’infrastructure coûte à Madagascar 174 millions de dollars de pertes de productivité. Dans son discours d’adieu, le représentant résident de l’UNICEF a souligné l’importance de la mise en place d’infrastructures adéquates dans le domaine de la santé et de l’éducation pour le développement social et économique du pays.En 2006, le programme UNICEF Madagascar était parmi les plus petits programmes dans la région de l’Afrique de l’Est et Australe. Avec 150 millions de dollars investis en cinq ans dans le domaine de la protection des droits de l’enfant, le programme Unicef Madagascar figure désormais parmi les trois plus grands programmes de la région. Le plus important pour l’UNICEF est de ramener 900 000 enfants à l’école et l’organisation contribue au maintien du fonctionnement du système éducatif. Beaucoup d’enfants n’ont pas la chance d’aller à l’école par manque de moyens des parents et par manque d’infrastructure.

Par exemple, dans la ville de Tsaratanana (proche de Manakara), les enfants doivent parcourir une heure de route à pieds pour se rendre à l’école puisqu’il n’y en a aucune dans la ville. Les parents d’élèves se sont efforcés de construire des cases en falafa et de payer eux même les enseignants pour remédier à cette situation. L’association « Hope for Madagascar » a ainsi décidé de construire un établissement scolaire à Tsaratanana. Le financement des travaux est assuré par les membres de l’association effectuant des levées de fonds aux Etats-Unis. Le coût de l’infrastructure est de 50 millions d’ariary (18 000 euros). Le bâtiment de 16,60m sur 7,40m est prévu pour résister aux cyclones. L’association finance la construction d’école à Madagascar tous les deux ans.

La population locale a apporté sa contribution aux travaux en fournissant le sable et les rondins de bois ainsi que la main d’œuvre. L’association sollicite l’aide de l’Etat pour fournir les tables, les bancs et les bureaux et renforcer le nombre d’enseignants pour ce nouvel établissement.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *