Actualité

13 juillet 2012

Des chercheurs malgaches au Texas

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
rice university

Un diplôme délivré par une université malgache n’est pas forcément un handicap, loin de là ! Une fois que l’étudiant a réussi à passer les écueils des grèves à répétitions et ne s’est pas découragé par les multiples menaces d’années blanches, il peut envisager de poursuivre ses études à l’étranger une fois son diplôme en poche. Le nombre de bouses offertes aux étudiants titulaires d’une licence ou d’une maîtrise est plus nombreux que les bourses proposées aux bacheliers. Ainsi, de nombreux chercheurs malgaches se sont envolés pour les Etats-Unis afin de poursuivre leurs études. C’est le cas de Onja Razafindratsima. Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en biologie animale délivré par l’Université d’Antananarivo, elle poursuit ses études de doctorat au Texas.

Admise à la Rice University de Houston, elle a dû se mettre à l’anglais qu’elle maîtrise maintenant couramment. Son mari l’a suivie au pays de l’Oncle Sam et cela fait trois ans que le couple vit au Texas. Même si Onja est loin de sa terre natale et que les mofo gasy lui manquent, Madagascar reste au cœur de ses recherches. Le sujet de sa thèse tourne autours des lémuriens et leur interaction avec les plantes et leur rôle dans le processus de germination. Le terrain de ses recherches est Ranomafana et Onja séjourne actuellement au centre de recherche Valbio. Accompagnée de son encadreur, elle récolte des données sur les lémuriens.

Le domaine des sciences de l’environnement attire de plus en plus de jeunes. Rassurés sur les opportunités tant au niveau de la formation qu’au niveau des débouchés, les jeunes scientifiques malgaches s’intéressent de près à l’écosystème de la Grande Ile. De nombreux étudiants des universités d’Antananarivo et de Fianarantsoa ont été sélectionnés dans le cadre du programme Study Abroad de Stony Brook. Les américains investissent énormément dans les programmes de protection de l’environnement à Madagascar. Ces scientifiques sont assurés d’être embauchés par ces institutions ou organismes internationaux. Les postes à responsabilité ne seront plus la chasse gardée d’expatriés, de quoi limiter la fuite des intellectuels malgaches.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *