Actualité

16 décembre 2011

De plus en plus de X malgache

More articles by »
Written by: Madahoax

Toute forme de pornographie est interdite à Madagascar qu’il s’agisse de vente, de location ou de tournage de films. Des ressortissants étrangers ont d’ailleurs été arrêtés et condamnés pour avoir dénudés des filles sur Internet. Ce live show était visionné par des amateurs, dont la plupart européens, munis d’une connexion haut débit et d’une webcam. Cependant, cet incident ne reflète pas la réalité : les films pornographiques avec des acteurs et actrices d’origine malgache sont de plus en plus nombreux sur Internet.

Sur les sites, le visionnage de 15 minutes de vidéo est facturé à 1 euro. Le paiement se fait par carte bancaire pour le compte d’une société basée en Europe. Les amateurs de filles exotiques en ont pour tous les goûts : femmes matures, adolescentes, lesbiennes, sex toys, masturbations, gros seins…Les scènes sont tournées à Madagascar. Suivant les enquêtes des autorités malgaches, ces actrices qu’elles soient amatrices ou professionnelles, sont des prostituées qui toucheraient 5 000 Ar (1,8€) la passe. La pauvreté chronique du pays pousse de plus en plus de personnes de tous âges à se tourner vers ce type d’activité. La situation peut très vite s’empirer sans contrôle de l’Etat : pédophilie, exploitation sexuelle, violences sexuelles…

Si la société malgache s’offusque au vu de ce genre de  scènes, les films à caractères pornographiques sont disponibles dans tous les coins de rue. Un marchand ambulant arrive à écouler une vingtaine de DVD par jour. Une compilation de film s’achète entre 1500 Ar et 2 000 Ar (0,5€ à 0,8€). Les films pornos malgaches sont les plus vendus mais des films zoophiles et d’autres genres plus violents sont également écoulés. Ce qui est inquiétant, c’est que la majorité de la clientèle est composée de lycéens.

Avec la vulgarisation d’Internet sans contrôle, les mineurs ont facilement accès à des images ou films à caractères pornographiques. Cette situation augmente considérablement les risques de violences sexuelles à l’encontre des jeunes. Les travailleurs sociaux ainsi que plusieurs ONG ont déjà tiré la sonnette d’alarme sur ces problèmes qui minent la société malgache. Que fait l’Etat ?

 






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *