Actualité

20 janvier 2012

Cinéma: du vecu pour Ludovic Randriamanantsoa

More articles by »
Written by: Julia
Étiquettes :
Randriamanantsoa_Rianando_Ludovic0

Rianando Ludovic Randriamanantsoa, un jeune réalisateur malgache de 30ans  a su attirer l’attention avec sa fiction « le Glas », lors des Rencontres du film court de Madagascar. Grâce à ce court métrage de 6minutes où il démontre son approche sociale et humaniste du quotidien en évoquant la prééminence de la dignité humaine, il a reçu le Zébu d’Or de la catégorie fiction.Depuis son enfance, le jeune réalisateur a toujours été fasciné par le monde du cinéma. Ayant grandi dans les années du boom de la projection vidéo où le cinéma se résumait à des films d’action et d’horreur, il a décidé d’entreprendre des études dans la cinématographie. Il s’est spécialisé dans la réalisation de films en suivant les cours de l’Ecole Supérieure des Arts Visuels de Marrakech pendant 3 ans. Entre février et mars 2004, il commence à écrire des scénarios pour une sitcom de la télévision nationale, puis suit une formation d’opérateur de radiodiffusion à la Radio don Bosco. Bénéficiant d’un mois de formation à la Haute école d’art et de design de Genève et d’une invitation au Festival Kurtzfilmtage de Winterthur (Suisse), il s’impose comme l’une des valeurs montantes du cinéma malgache.

Dans son film « le glas », il nous fait part de la valeur affective entre un père mourrant et son fils. Ce qui a été facile pour ce jeune réalisateur, puisqu’il a puisé son inspiration à travers les évènements  qui ont marqué sa propre vie. Il nous témoigne que sa mère souffrait d’une maladie et qu’on lui a caché la vérité.

C’est cette dignité dans la souffrance qui l’a marqué. Ses autres œuvres nous reflètent également la réalité de la vie à Madagascar, Il en est ainsi de « Aza adino ». Inspiré de l’histoire de Madagascar à l’époque coloniale, il est sélectionné au 26ème Festival de Namur (FIFF) pour l’atelier de l’écrit à l’écran sur la violence des tirailleurs sénégalais en 1941.En attendant un financement pour la production de son film, il assiste deux grands projets de réalisation financés par le Fonds Serasary.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *