Actualité

28 décembre 2011

Bilan morose en 2011 sur le plan économique

More articles by »
Written by: Julia

Le magazine Forbes a classé Madagascar en tant que pire économie du monde en 2011 au regard de son taux de croissance par rapport à l’immensité de ses richesses naturelles. Ceci résume tout. Le bilan économique de l’année 2011 est très mauvais. Prévu à 2,8% le taux de croissance pour cette année est officiellement de 0,7%. La crise financière mondiale qui s’ajoute à la crise politique malgache et l’arrêt des aides budgétaires externes sont les principales raisons avancées par le ministère des finances et du budget. Les investissements publics ont été considérablement réduits (3% du PIB) alors que l’Etat représente encore le plus gros client des opérateurs économiques. Les industries extractives (QMM et Sheritt) ont permis au pays de survivre avec une progression de 2,7% dans le secteur industriel. QMM a commencé son exploitation d’ilménite. Les activités touristiques ont repris avec une hausse du nombre de touristes dans la grande île, découlant des mesures incitatives de l’Etat comme la gratuité du visa pour un séjour de moins de 30 jours. Les exportations ont connu une forte baisse à cause de la crise financière mondiale qui a engendré une baisse de la demande. De plus, le changement climatique a eu pour conséquence la baisse de production agricole (croissance -2,3% dans le secteur primaire). L’inflation a été maîtrisée à 10,1% avec l’Ariary qui est resté relativement stable par rapport à l’euro et le dollar.

La politique d’austérité est maintenue pour 2012. Le ministère des finances prévoit une croissance de 2%, tirée  principalement par les industries extractives avec notamment Sherit qui entre en production sur le site d’Ambatovy.  Cependant, 2012 est une « année électorale »  qui est synonyme de tensions. Tous les opérateurs privés et publics vont suivre de près la préparation des élections présidentielles et les investissements seront mis en berne. On ne pourra parler de reprise économique qu’en 2013.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. […] quelques années, la grande île traverse une crise économique, sociale et politique sans précédent. Actuellement, plus de 75% des malgaches vivent en-dessous […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *