Actualité

7 mars 2012

Beriziky ne voit pas la nécessité d’un remaniement du gouvernement.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
beriziky

A peine érigé, le gouvernement de la Transition a  du mal à asseoir son appellation d’union nationale. Les bruits qui courent dans les coulisses, conjugués à une série de crises institutionnelles, concourent à accréditer de plus en plus l’idée d’un remaniement ministériel.

Pour sa part, le Premier ministre Omer Beriziky a démenti la rumeur, à l’occasion d’une brève  interview à l’issue de la célébration du 90e anniversaire de l’Eglise catholique Marie mpanjakan’Iarivo Ankadivato. Il a affirmé ne pas être au courant de ce remaniement. Propos que contredit  un de ses  ministres qui précise que ledit remaniement fait actuellement le tour des ministères et serait, sauf modification, prévu pour le mois prochain. Les positions au sein du gouvernement tendent à se durcir. Victor Manantsoa, ministre chargé des Relations avec les institutions, a déclaré lors de l’exercice  de questions-réponses au conseil supérieur de la transition, qu’un cadre de mise en œuvre de la feuille de route est plus que jamais nécessaire afin de pallier les agissements de certains ministres.

Retenons le cas du duel entre le ministre de la décentralisation, Ruffine Tsiranana et le ministre de l’intérieur, Rakotoarisoa Florent. La ministre Ruffine Tsiranana, qui a décrété la nomination de Président de délégation Spéciale en lieu et place des maires à Antsohihy, n’avait aucun droit de le faire. Trois ministres proches du Président de la transition ont immédiatement annulé l’action. Il en est de même pour le ministre de l’Environnement, Joseph Randriamiarisoa, qui a été critiqué pour la publication d’un arrêté sujet à controverse sur la reprise de l’exportation des produits forestiers. Cet arrêté ministériel a fait réagir certaines entités. Elles ont de suite interpellé Andry Rajoelina,  pour qu’il l’annule, ne laissant à ce dernier  que le choix d’opter soit pour une création d’un ministère des forêts ou retirer « l’affaire » des mains des actuels responsables du ministère de l’Environnement.

Comment  concevoir une cohabitation entre « les  chats et les rats ». Comme le dit un proverbe hébreu « Le chat et le rat font la paix sur une carcasse ».






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




2 Comments


  1. […] remplacé par l’ex-secrétaire général du ministère, Lovatiako Ralaivao.  Pourquoi un tel remaniement de grande envergure au sein d’un seul ministère ?  Apparemment, la « faute » du directeur du sport fédéral, […]


  2. […] mit tout son cœur à l’ouvrage. Comme je me laissais aller à une béate somnolence, fort d’un travail que j’estimais bien fait, mon guide me rappela à l’ordre doucement mais fermement. Apparemment […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *