Actualité

27 décembre 2011

Assainissement de la ville, les emplyés de la commune débordés

More articles by »
Written by: Julia

Les lendemains de fête sont durs pour les employés de la commune. Le service autonome de la maintenance de la ville d’Antananarivo (Samva) est à pied d’œuvre pour ramasser les  ordures dans la capitale. Pendant les périodes de fin d’année, 1000 à 1200 tonnes d’ordures sont collectées chaque jour, soit deux voir trois fois plus qu’en temps normal.19 camions dont des semi et multi-bennes sont utilisés jour et nuit pour le ramassage des ordures. Le Samva emploie une centaine de manutentionnaires équipés de bottes, gants et combinaisons. Une nouvelle stratégie de collecte a été mise en place pour optimiser les coûts du ramassage tout en assurant le ramassage quotidien dans les quartiers de la ville. Un site intermédiaire a été créé à Anosipatrana. Les camions multi-benne y déposent les ordures ramassées. Les camions semi-bennes sont chargés du transport de ces ordures vers le dépôt d’Andralanitra. Ainsi les semi-bennes ne font plus que trois voyages au lieu de seize.

Cependant, les moyens sont encore insuffisants au niveau de la commune. Dans certains quartiers les ordures n’ont pas été ramassées. Si un camion tombe en panne ou est en maintenance au garage, tout le programme de ramassage est chamboulé. Après les festivités de Noël, les agents travaillent nuit et jour.

Malgré les avertissements de la commune et diverses actions de sensibilisation, les marchés sont les plus gros producteurs d’ordures. Par exemple, à la fin de l’année, les fruits inondent les marchés. Letchis, mangues, pêches et autres, les peaux et noyaux sont jetés dans la rue. Lorsque les marchands quittent leurs étals, les rues sont encombrées de détritus en tous genres. Les employés de la commune n’arrivent plus à suivre. Les ordures sont ramassées la journée au niveau des marchés et le soir les camions font le tour des quartiers de la capitale.

Les balayeuses de rue ainsi que les sapeurs pompiers ont travaillé avec les employés de la Samva pour assainir l’avenue de l’indépendance. Avec ces grosses chaleurs et la pluie, le ramassage des ordures est primordial pour éviter la prolifération des rongeurs et l’apparition d’épidémies. Consciente de ses responsabilités et de ses erreurs, la commune compte sur le civisme des habitants. Utiliser les bennes lui facilite beaucoup la tâche.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *