Actualité

27 décembre 2011

Assainissement de la ville, les emplyés de la commune débordés

More articles by »
Written by: Julia

Les lendemains de fête sont durs pour les employés de la commune. Le service autonome de la maintenance de la ville d’Antananarivo (Samva) est à pied d’œuvre pour ramasser les  ordures dans la capitale. Pendant les périodes de fin d’année, 1000 à 1200 tonnes d’ordures sont collectées chaque jour, soit deux voir trois fois plus qu’en temps normal.19 camions dont des semi et multi-bennes sont utilisés jour et nuit pour le ramassage des ordures. Le Samva emploie une centaine de manutentionnaires équipés de bottes, gants et combinaisons. Une nouvelle stratégie de collecte a été mise en place pour optimiser les coûts du ramassage tout en assurant le ramassage quotidien dans les quartiers de la ville. Un site intermédiaire a été créé à Anosipatrana. Les camions multi-benne y déposent les ordures ramassées. Les camions semi-bennes sont chargés du transport de ces ordures vers le dépôt d’Andralanitra. Ainsi les semi-bennes ne font plus que trois voyages au lieu de seize.

Cependant, les moyens sont encore insuffisants au niveau de la commune. Dans certains quartiers les ordures n’ont pas été ramassées. Si un camion tombe en panne ou est en maintenance au garage, tout le programme de ramassage est chamboulé. Après les festivités de Noël, les agents travaillent nuit et jour.

Malgré les avertissements de la commune et diverses actions de sensibilisation, les marchés sont les plus gros producteurs d’ordures. Par exemple, à la fin de l’année, les fruits inondent les marchés. Letchis, mangues, pêches et autres, les peaux et noyaux sont jetés dans la rue. Lorsque les marchands quittent leurs étals, les rues sont encombrées de détritus en tous genres. Les employés de la commune n’arrivent plus à suivre. Les ordures sont ramassées la journée au niveau des marchés et le soir les camions font le tour des quartiers de la capitale.

Les balayeuses de rue ainsi que les sapeurs pompiers ont travaillé avec les employés de la Samva pour assainir l’avenue de l’indépendance. Avec ces grosses chaleurs et la pluie, le ramassage des ordures est primordial pour éviter la prolifération des rongeurs et l’apparition d’épidémies. Consciente de ses responsabilités et de ses erreurs, la commune compte sur le civisme des habitants. Utiliser les bennes lui facilite beaucoup la tâche.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *