Actualité

10 janvier 2012

Andry Rajoelina en chef d'Etat au centenaire de l'ANC

More articles by »
Written by: Julia
anc

Andry Rajoelina joue dans la cour des grands. Lors des célébrations du centenaire de l’ANC (African National Congress), le président de la Transition a été l’un des 40 chefs d’Etats invités pour l’occasion en Afrique du sud. Pour éviter toute politique ou toute mauvaise interprétation, l’ambassade sud africaine a sorti tout de même un communiqué. Il s’agit d’une invitation venant de l’ANC, le parti au pouvoir dirigé par Jacob Zuma, et non d’une invitation officielle émise par le gouvernement sud africain. D’ailleurs, Marc Ravalomanana faisait également parti des invités, mais c’est Andry Rajoelina qui a bénéficié du statu de chef d’Etat.

Selon le porte parole du ministère sud africain en charge des relations internationales et de la coopération, il s’agit d’un évènement de l’ANC et il y a une distinction entre le parti et l’Etat. Ces communiqués ont été sortis pour calmer les médias sud africains et peut être aussi les médias malgaches. En effet, la présence d’Andry Rajoelina en Afrique du Sud a soulevé une polémique puisque les sanctions internationales prises par l’Union Africaine à l’encontre du dirigeant de la Haute Autorité de la Transition n’ont pas été officiellement levées.

Andry Rajoelina et certains dirigeants de la HAT n’ont pas le droit de se déplacer sur le continent africain tant que les sanctions ne sont pas levées. En tant que membre de l’UA, l’Afrique du Sud est supposée se plier à ces résolutions. Néanmoins, l’invitation d’Andry Rajoelina par le parti présidentiel sud africain est un message fort venant appuyer le processus de sortie de crise mis en œuvre jusqu’ici. Jacob zuma montre ainsi son engagement et son soutien au gouvernement de la Transition pour la mise en œuvre de la feuille de route.

Fondé le 8 janvier 1912, l’anniversaire du centenaire de l’ANC a débuté par le sacrifice d’un taureau, de deux poulets et deux chèvres pour s’attirer les bonnes grâces des ancêtres. Malgré l’absence de Nelson Mandela, c’était l’occasion de célébrer l’unité du parti et rassembler les esprits des ancêtres dont ceux des fondateurs de l’ANC : point de politique pour ce jour de célébration.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *