Actualité

10 janvier 2012

Andry Rajoelina en chef d'Etat au centenaire de l'ANC

More articles by »
Written by: Julia

Andry Rajoelina joue dans la cour des grands. Lors des célébrations du centenaire de l’ANC (African National Congress), le président de la Transition a été l’un des 40 chefs d’Etats invités pour l’occasion en Afrique du sud. Pour éviter toute politique ou toute mauvaise interprétation, l’ambassade sud africaine a sorti tout de même un communiqué. Il s’agit d’une invitation venant de l’ANC, le parti au pouvoir dirigé par Jacob Zuma, et non d’une invitation officielle émise par le gouvernement sud africain. D’ailleurs, Marc Ravalomanana faisait également parti des invités, mais c’est Andry Rajoelina qui a bénéficié du statu de chef d’Etat.

Selon le porte parole du ministère sud africain en charge des relations internationales et de la coopération, il s’agit d’un évènement de l’ANC et il y a une distinction entre le parti et l’Etat. Ces communiqués ont été sortis pour calmer les médias sud africains et peut être aussi les médias malgaches. En effet, la présence d’Andry Rajoelina en Afrique du Sud a soulevé une polémique puisque les sanctions internationales prises par l’Union Africaine à l’encontre du dirigeant de la Haute Autorité de la Transition n’ont pas été officiellement levées.

Andry Rajoelina et certains dirigeants de la HAT n’ont pas le droit de se déplacer sur le continent africain tant que les sanctions ne sont pas levées. En tant que membre de l’UA, l’Afrique du Sud est supposée se plier à ces résolutions. Néanmoins, l’invitation d’Andry Rajoelina par le parti présidentiel sud africain est un message fort venant appuyer le processus de sortie de crise mis en œuvre jusqu’ici. Jacob zuma montre ainsi son engagement et son soutien au gouvernement de la Transition pour la mise en œuvre de la feuille de route.

Fondé le 8 janvier 1912, l’anniversaire du centenaire de l’ANC a débuté par le sacrifice d’un taureau, de deux poulets et deux chèvres pour s’attirer les bonnes grâces des ancêtres. Malgré l’absence de Nelson Mandela, c’était l’occasion de célébrer l’unité du parti et rassembler les esprits des ancêtres dont ceux des fondateurs de l’ANC : point de politique pour ce jour de célébration.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *